De bonnes affaires pour se loger jusqu'en Novembre

Jean Christophe Magnenet

— 

Le coup de feu devrait durer encore quelques semaines. « Jusqu'à mi-novembre, certains propriétaires vont vouloir vendre vite leur bien immobilier et seront prêts à baisser leur prix pour cela », jugeait hier le président de la Fnaim 06, Pierre Laurent. En cause, l'entrée en vigueur de la nouvelle taxation des plus-values immobilières réalisée sur les résidences secondaires, les biens locatifs ou les logements vides.

Feu de paille
Augmentation des taux de taxation, exonération de la taxe sur les biens détenus repoussée à 30 ans au lieu de 15... cette réforme s'appliquera aux actes de vente signés le 1er février prochain. « Cela concerne donc les compromis de vente signés trois mois avant », explique Pierre Laurent. « Pour un appartement mis en vente au juste prix, la marge de négociation peut dans ce cas aller de 5 à 6% », complète le dirigeant. Entre 2 500 et 3 000 biens immobiliers n'étant pas des résidences principales seraient cédés chaque année dans le département, selon les chiffres de la Fnaim. Ce mouvement devrait entraîner un prix moyen du m² à la baisse en fin d'année. Sans doute un feu de paille. Comme dans un jeu de dominos, « cette réforme va pousser les propriétaires fonciers, eux aussi concernés, à ne plus vendre leurs terrains à partir de février, analyse Pierre Laurent. Moins de terrains seront donc disponibles pour construire des logements neufs, dont le prix repartira à la hausse », pronostique-t-il. Entraînant dans leur sillage ceux de la revente...

M2 en hausse

Le prix moyen du m² enregistré à Nice au cours du 3e trimestre de l'année atteint 4 360 €. Il augmente de 2,2% par rapport au trimestre précédent. A Cannes, il grimpe à 4 771 €, contre 4 506 € dans l'agglomération antiboise.