L'Eco-vallée s'ouvre au débat

Jean Christophe magnenet

— 

L'embouchure du Var va changer.
L'embouchure du Var va changer. — J.C. MAGNENET / ANP / 20 MINUTES

Les Azuréens vont avoir la parole. L'Etablissement public d'aménagement (EPA) de la plaine du Var ouvre ce mois-ci un « processus de concertation ». Trois ateliers vont se tenir entre le 27 et le 29 octobre, où des acteurs associatifs et socio-professionnels auront la parole. « Plus de 300 invitations ont été lancées », indique Christian Tordo, président de l'EPA et adjoint (UMP) au maire de Nice. Le but sera d'abord pédagogique, pour « partager le projet avec le plus grand nombre d'Azuréens », explique l'élu. Mais dans quelle mesure seront pris en compte les avis de chacun ? « Il ne s'agit pas de négocier les projets déjà choisis, mais de prendre en compte les remarques à la marge », ajoute-t-il. « C'est une opportunité pour s'exprimer », juge Nadège Bonfils, du Collectif « O.I.N. Plaine du var : pour un débat citoyen », dont plusieurs associations membres ont été conviées aux ateliers. « Mais nous redoutons que ce soit un leurre. » « Les propositions constructives pourront être retenues, les négatives seront écartées », prévient Christian Estrosi, président (UMP) de Nice Côte d'Azur. Une synthèse des débats sera présentée au parc Phoenix, le 10 octobre. Un questionnaire à compléter et renvoyer par les Azuréens sera également publié dans la presse.