La Riviera mise en lumière

ThibAUD ROQUES

— 

Pierre Bonnard a son musée. Et c'est au Cannet que sera dorénavant réunie son Oeuvre, pour la première fois dans un bâtiment entièrement consacré au peintre, plus de 60 ans après sa mort, en 1947.
L'artiste découvrait le Cannet en 1922 : pendant plus de vingt ans, il restera fasciné. « Dans le midi, tout s'éclaire, la peinture est en pleine vibration », disait-il. Depuis sa villa-atelier Le Bosquet, sur les hauteurs du Vieux-Cannet, à ses ballades sur les sentiers du Canal de la Siagne, l'artiste a capturé toute « La lumière de la Méditerranée », thème de la première exposition présentée, à découvrir tout l'été.

Une soixantaine d'oeuvres
« C'est un puissant hymne à la couleur », juge la conservatrice Véronique Serrano. Lumineuse, riche, la palette de Pierre Bonnard éclaire les trois étages du musée, monté dans un ancien hôtel, le Saint-Vianney, à deux pas de la mairie du Cannet. Le fonds municipal, composé déjà de quelques 150 œuvres (dont 20 % achetées pour un montant de 2 millions d'euros), sera enrichi des dons de Mécènes et de prêts envoyés depuis le monde entier. Inauguré samedi par le ministre de la culture Frédéric Mitterrand, ce nouveau musée ouvrira ses portes au grand public dès dimanche.

Pratique

Ouverture dès dimanche, de 10 heures à 20 heures (jusqu'à 21 heures le jeudi, fermé le lundi) au 16 bd Sadi-Carnot, Le Cannet. Entrée : de 3,5 à 7 €.