Le vélo se cherche encore

Aurélie Selvi

— 

Les bandes cyclables du boulevard Garibaldi disparaîtront progressivement.
Les bandes cyclables du boulevard Garibaldi disparaîtront progressivement. — A. SELVI / ANP / 20 MINUTES

ANice, les vélos sont-ils sur la bonne piste ? La question se pose à l'heure où la municipalité change de braquet du côté du boulevard Gambetta. Sur le 2e axe le plus important de la ville, les voies cyclables vont progressivement... disparaître. « De part la nature de ce boulevard, les observations que nous menons régulièrement ont rendu compte de grosses difficultés de fonctionnement et de répartition de l'espace entre les bus, les voitures et les vélos », admet Alain Philip, adjoint au maire en charge de l'urbanisme. Pas de coup de frein, plutôt un réajustement, selon l'élu qui assure que « des travaux sont d'ores et déjà en cours pour faire circuler les bicyclettes sur des rues adjacentes ».

« Il a des aberrations ! »
Avec l'arrivée des Vélos bleus, les voies cyclables ont tout de même fleuri. Au total, Nice en dénombre 55km. Un chiffre qui devrait grimper à 125km d'ici à 2013. En 2011, des chantiers d'aménagement sont menés ou seront lancés dans une quinzaine de rues (dont Pagagnini, Voltaire, Biscarra, Hancy, rue du lycée, de Russie...). « On ne peut pas dire que rien n'est fait mais ça n'est pas le chiffre qui compte, souligne Guy, membre du collectif Vélorution. Il y a tout de même pas mal d'aberrations : de nombreuses portions de pistes ne sont pas connectées entre elles et nous obligent à prendre des risques. Sans parler des doubles files quasi-incessantes », déplore ce Niçois, qui se déplace « essentiellement à vélo ». « Si toutes les voies cyclables étaient bordées par un muret, on aurait moins peur », fait remarquer une autre cycliste. « A Nice, nous devons composer avec une configuration très dense. Mais l'effort est important et très rapide », conclut Alain Philip.
Force est de constater, qu'en matière de vélo, la 5e ville de France a du retard à combler : les communes de Rennes et de Montpellier comptent environ 150km d'espaces dédiés aux cycles, Bordeaux 200km et Toulouse 228km. La capitale des Alpes, Grenoble, dispose même de 300km.

l'extension des Vélos Bleus retardée

A Cagnes-sur-Mer et Saint-Laurent, il faudra être patient avant de louer son 1er Vélo bleu. Annoncée pour début 2011, la mise en route du dispositif devrait être bouclée en juillet. A cette date, 18 stations seront installées à Cagnes, 12 à Saint-Laurent. Au même moment, le réseau niçois s'étendra à La Madeleine, Saint-Roch et Pasteur. Au total, 550 nouveaux vélos vont faire leur apparition.