Les professionnels de santé inquiets

— 

Mobilisation devant le Cadam hier.
Mobilisation devant le Cadam hier. — J. C. Magnenet / ANP / 20 MINUTES

Infirmiers, associatifs, personnels de santé... Ils étaient une petite centaine de personnes rassemblée hier après-midi devant le centre administratif départemental des Alpes-Maritimes pour dénoncer la dégradation des services de santé et d'aide sociale dans le département. « Notre action dépend à 80% des financements du conseil général, qui ferme doucement le robinet », explique Christelle, qui travaille au sein de l'association Montjoye. « Nous voulons être soutenus et obtenir des moyens supplémentaires », revendique de son côté Gérald, infirmier à Lenval, où la fusion avec les services pédiatriques du CHU coince toujours. « Même dans les maisons de retraite sous tutelle publique, les aides-soignantes ne sont pas assez pour s'occuper correctement des seniors », juge André, dont la mère « de 98 ans » est hébergée. « Une rencontre est prévue, assure le délégué départemental de l'Agence régionale de la santé, François-Xavier Lorre. Nous disposons de petites marges pour apporter des réponses concrètes à certains problèmes. »J.C.M.