Proxénétisme « à domicile »

— 

C'est un « phénomène nouveau ».Les services de la police judiciaire de Nice ont interpellé la semaine dernière dans l'agglomération de Menton un homme soupçonné de proxénétisme à domicile. Cet Arménien, âgé d'une trentaine d'années, aurait mis à disposition chez ses clients des femmes originaires d'Europe de l'Est. Un système assez inédit, selon un expert, « qui permet d'éviter que les prostituées soient sur le trottoir et finissent répertoriées par la police ». Ce réseau de prostitution aurait ainsi été déployé sur toute la Côte d'Azur. « C'est une évolution des pratiques : les proxénètes qui tentent ce mode opératoire sont les mêmes qui mettaient des filles sur le trottoir il y a 5 ans », analyse un policier. De quoi compliquer le travail des enquêteurs, qui ont dû investiguer « des mois » avant de procéder à cette arrestation. Ecroué, le prévenu a été présenté à un juge, et une information judiciaire a été ouverte.J.C.M.