La pharmacienne niçoise à l'Elysée

— 

Elle s'était fait remarquer par son franc-parler face à Nicolas Sarkozy. Le 10 février dernier, sur le plateau de l'émission « Paroles de Français », Fatiha Djegaoud n'avait « pas eu le temps de tout dire » au président de la République. La pharmacienne niçoise de la rue Santoline aura l'occasion de poursuivre sa conversation avec le chef de l'Etat ce midi, au cours d'un déjeuner auquel elle a été conviée, comme l'ensemble des participants à l'émission. « Je souhaite surtout aborder avec lui l'évolution du métier de pharmacien, explique-t-elle. C'est une profession devenue très difficile à excercer, avec une rentabilité de plus en plus fragile. »

« Parler de mon métier »
« Nos compétences ne sont pas assez exploitées, il faudrait notamment mettre en place une meilleure complémentarité avec les médecins », selon elle. Et concernant les multiples attaques dont elle a été victime suite à cette émission, « cela ne m'empêchera pas d'avancer », assène avec aplomb Fatiha Djegaoud.J.C.M.