« Des mineurs impliqués dans de petits braquages »

— 

Ils n'ont pas encore 18 ans et sont déjà passés par la case commissariat. Selon les statistiques fournies par la préfecture des Alpes-Maritimes, le nombre de mineurs mis en cause dans des actes de délinquance est également en hausse sur la Côte d'Azur. « Ils représentent 19% des personnes soupçonnées dans les 12 570 atteintes volontaires à l'intégrité physique des personnes », assure le préfet des Alpes-Maritimes, Francis Lamy. Cette proportion atteint même 30 % pour les vols à main armée.

« Des commerces de proximité »
« Il s'agit surtout de petits braquages de commerce de proximité, pharmacie, épiceries ou stations-services », note le directeur départemental de la sécurité publique, Patrick Chaudet. « Ce n'est pas un phénomène nouveau, tempère Frédéric Guérin, secrétaire national du syndicat Unité police SGP-FO. Voir plus de policiers dans les rues empêcherait certains d'avoir de mauvaises idées ». La moitié des vols avec violence sans arme à feu serait enfin également commise par des moins de 18 ans, affirme la préfecture.J.C.M.