Se marier, un casse-tête salé

Jean Christophe Magnenet

— 

Le salon du mariage attendait plus de 5 000 visiteurs cette année à Nice.
Le salon du mariage attendait plus de 5 000 visiteurs cette année à Nice. — J. C. MAGNENET / ANP / 20 MINUTES

«Par rapport à d'autres régions de France, les prix vont du simple au double ». Hier, au palais Acropolis de Nice, Lisa et Christophe déambulaient dans les travées du salon du mariage à la recherche de leur bonheur... et des derniers bons plans. Organiser ses noces sur la Côte d'Azur n'est en effet pas une mince affaire.
Premier écueil : trouver l'endroit idéal pour sa réception. « Dans le département, il y a malheureusement moins de lieux disponibles, avec des contraintes strictes côté horaires », constate Marjorie, de l'agence de wedding planner marseillaise By mademoiselle C. Et difficile de trouver une date libre sans s'y prendre 12 à 18 mois en avance. « Au manque de salles s'ajoute une forte demande, vu que des couples d'autres départements ou d'autres pays viennent convoler ici pour profiter de la beauté du cadre, ajoute la spécialiste. Beaucoup d'Azuréens finissent du coup par choisir de fêter ça dans le Var... »

« Des salles hors de prix »
Reste ensuite à affiner son budget. « Côté photo, traiteur ou fleuriste, c'est comme ailleurs, on trouve tous les prix », concèdent Cédric et Emeline, deux Niçois. « Le pire, c'est le coût de la location d'une salle : les tarifs s'envolent ! », précise la future mariée. Résultat des courses, nos tourtereaux s'en sortiront avec une ardoise d'environ 20 000 €. « Il n'y a pas vraiment de moyenne sur la Côte d'Azur, précise Marjorie, de By mademoiselle C. Certains mariages peuvent facilement atteindre le million d'euros en plein été, alors que j'ai organisé aussi des cérémonies dans le pays grassois pour à peine plus de 10 000 € ».
Le casse-tête du mariage ne semble en tout cas pas décourager les amoureux, puisque « c'est en Paca que l'on se marie le plus », assure Marjorie. Christophe Mothé, co-organisateur de ce salon confirme : « les Azuréens font vraiment très attention à leur budget, mais depuis les années 2 000 ils sont de plus en plus à renouer avec cette tradition. »

Le mariage a toujours la cote à Nice

L'année dernière, 1 304 couples d'amoureux se sont dit « oui » dans la capitale azuréenne, soit une petit cinquantaine de moins qu'en 2009. A titre de comparaison, Toulouse, qui compte environ 100 000 habitants de plus que Nice, enregistrait 1 394 mariages en 2010. Un chiffre stable dans la ville rose depuis une dizaine d'années.