Nice

Un bon bilan et puis s'en va aux MIN de Nice

La Sominice passe la main. Gestionnaire des marchés d'intérêt national (MIN) de la capitale azuréenne depuis juillet 1968, la société rendra son tablier le 31 décembre prochain. En cause : la reprise de...

La Sominice passe la main. Gestionnaire des marchés d'intérêt national (MIN) de la capitale azuréenne depuis juillet 1968, la société rendra son tablier le 31 décembre prochain. En cause : la reprise des MIN en régie communautaire, actée par Nice Côte-d'Azur en mai dernier. A l'heure de plier bagages, la Sominice dresse un bon bilan de ces années de gestion. Côté fréquentation et activité, le nombre d'acheteurs détaillants en produits alimentaires est passé de 929 en 2002 à 3 000 fin 2009. Idem pour le MIN fleurs qui a attiré 486 clients supplémentaires ces 8 dernières années. Les comptes sont également au beau fixe : en 2010, la Sominice enregistrait un chiffre d'affaires de 256 135 euros contre 154 398 l'année passée. Président du conseil d'administration depuis 2001, Joseph Calza s'est félicité de la création de l'événement « MIN en fête ». Mise en place en 2004, cette opération portes ouvertes attirait alors 19 000 curieux contre 100 000 pour l'édition du printemps 2010.A. S.