Un nouveau crash d'hélico endeuille la Riviera

Jean Christophe Magnenet

— 

Gendarmes et CRS sont descendus dans la forêt, à une demi-heure de marche du chemin, pour permettre l'hélitreuillage des corps.
Gendarmes et CRS sont descendus dans la forêt, à une demi-heure de marche du chemin, pour permettre l'hélitreuillage des corps. — J. C. MAGNENET / ANP / 20 MINUTESJ. C. MAGNENET / ANP / 20 MINUTES

La série noire continue. Hier matin, un hélicoptère privé s'est écrasé sur la commune de Tourrettes sur Loup. Ses occupants, deux hommes britanniques âgés d'une quarantaine d'années, sont décédés. Après avoir décollé d'un terrain de Sospel, le petit engin biplace de type Robinson R22 devait rejoindre Avignon. « Nous avons été alertés dès 9h15, et le plan de recherche Sater a dans la foulée été déclenché », indique le sous-préfet des Alpes-Maritimes, Christophe Marx. « Vers 8h50, j'ai reçu un coup de fil du voisin me disant qu'un hélico s'était crashé en bas de chez moi », complète Marie-Thérèse, une riveraine.

Une panne mécanique ?
Dès 10h30, une fois localisé sous la chapelle Saint-Antoine, sur le secteur pentu et boisé des Roubines, le lieu du drame a été investi par 85 gendarmes, CRS et sapeurs-pompiers. Les spécialistes de la police scientifique sont descendus dans la vallée du Loup effectuer les premières constatations. Les corps des deux victimes ont ensuite été hélitreuillés puis rapatriés au CHU de Nice.
Selon les premiers éléments de l'enquête, qui devrait durer de longues semaines, la panne mécanique serait a priori privilégiée. « Un témoin a entendu le moteur faire des ratés avant de voir l'hélicoptère partir dans tous les sens », confie un gendarme. Même si le vent soufflait fort et par bourrasques hier matin, les conditions météorologiques semblent cette fois ne pas être en cause.

Huit morts en un mois
Moins de 48 heures plus tôt, c'est en effet un brouillard épais qui aurait entraîné le crash d'un hélicoptère de la société Héli Air Monaco, au-dessus de Breil sur Roya. Le pilote et ses deux passagers n'ont pas survécu. Et il y a tout juste un mois, le 11 novembre dernier, un avion de tourisme s'était également abîmé sur la commune de Tourrettes sur Loup... provoquant la mort des trois Tourrettans à bord.