La Riviera risque toujours le black-out

Jean Christophe Magnenet

— 

La ligne électrique qui alimente le département n'a pas encore été doublée.
La ligne électrique qui alimente le département n'a pas encore été doublée. — BEBERT BRUNO / SIPA

Un pic de consommation électrique est attendu aujourd'hui sur la Côte d'Azur.
« Les températures devraient encore descendre en ce début de week-end, et nous prévoyons pour ce vendredi soir une consommation de 2 100 mégavolts entre 18 h et 20 h », prévient Catherine Greiveldinger, directrice régionale de Réseau de transport d'électricité (RTE). « Soit l'équivalent de 2 fois la consommation d'une ville comme Marseille ».

Plan d'économie d'énergie
Pas de panique pour autant. Ces deux dernières années, des aménagements ont augmenté de 30 % la capacité de transit de la ligne qui alimente la « péninsule électrique » azuréenne. « Nous avons engagé 85 millions d'euros dans des travaux qui viennent de s'achever, détaille Catherine Greiveldinger. Tout ira bien ce vendredi soir, mais sans cet investissement, nous serions en alerte rouge. » La Riviera n'est pas pour autant à l'abri de toute coupure généralisée de courant (le fameux black-out). La ligne électrique qui arrive dans la plaine du Var n'est toujours pas doublée. Un incident (foudre, neige collante sur les fils, etc.) peut encore faire « effet domino » et entraîner une rupture. « C'est rare, mais pas exclu », reconnaît la dirigeante de RTE. Une situation précaire mais pas définitive pour autant. « Afin de sécuriser l'alimentation électrique azuréenne, des lignes de 225 000 volts enterrées vont être installées sur différents tronçons d'ici à 2015 », rappelle Catherine Greiveldinger. Un plan d'économies d'énergie et de développement de la production électrique locale est en cours. En attendant, « nous lançons la semaine prochaine le site web www.ecowatt-provence-azur.fr, pour appeler à la modération en temps réel les Azuréens en cas de pic de consommation électrique », conclut la directrice de RTE.