Nice prépare le « stationnement intelligent »

Jean Christophe Magnenet

— 

Si la ville va au bout du projet, il suffira de consulter son mobile pour trouver une place.
Si la ville va au bout du projet, il suffira de consulter son mobile pour trouver une place. — J. C. MAGNENET / ANP / 20 MINUTES

Bientôt finie, la galère pour trouver une place libre ? La ville de Nice tente actuellement de mettre sur pied un système de stationnement innovant, basé sur les nouvelles technologies de communication. « Depuis plusieurs mois, nos services étudient la possibilité de faire développer une application qui offre de multiples services », annonce le premier adjoint au maire, Benoît Kandel. Via leur mobile, les Niçois pourraient ainsi payer à distance les horodateurs, acheter des crédits à l'avance... Et surtout être informés en temps réel des places disponibles en ville.

Un test l'année prochaine
« Nous voulons offrir la palette de services la plus complète possible, notamment grâce à la technologie sans contact NFC, poursuit l'élu, qui précise : concrètement, un premier essai grandeur nature, sur une zone test, pourrait être effectué dès l'année prochaine. » Avec à la clé, si le concept fait ses preuves, une généralisation du système entre 2012 et 2013. « L'idée est excellente, reste à voir son coût ! Et cette appli aura interêt à être fiable pour ne pas nous faire faire des détours pour rien...», prévient Laurent, un Niçois de 25 ans. « Le principal défi reste pour l'instant la mise à jour des données en temps réel », reconnaît Benoît Kandel. Pas encore chiffré, le budget ne devrait pas atteindre des sommets. « Grâce aux technologies sans fil, aucun câblage ne sera nécessaire, assure l'adjoint. Il nous suffira d'implanter des capteurs dans la chaussée, sans avoir à refaire tous les trottoirs ! » Selon les chiffres de la ville, 25% des véhicules en circulation aux heures de pointe cherchent une place. Le « stationnement intelligent » pourrait donc alléger les encombrements.