Un nouveau campus pour sophia antipolis

Jean Christophe Magnenet

— 

Près de 200 ouvriers seront mobilisés sur ce chantier au plus fort des travaux.
Près de 200 ouvriers seront mobilisés sur ce chantier au plus fort des travaux. — J.C. MAGNENET / ANP / 20 MINUTES

Voilà une bonne nouvelle pour la technopole azuréenne. Lancé il y a presque un an, le grand chantier du campus Stic (Sciences et technologies de l'information et de la communication) prend forme. Les premiers bâtiments de ce complexe de 20 000 m² sont enfin sortis de terre. « Environ 25% du bâti ont déjà été réalisés », précise Cécile Giorni, directrice de la construction et du patrimoine au conseil général. Le département, maître d'ouvrage, s'est engagé à livrer ce nouveau pôle universitaire pour la rentrée 2012.

Un mélange université-entreprises
« Plus de 3 000 élèves seront à terme regroupés ici », annonce le président de l'université Nice-Sophia Antipolis, Albert Marouani. Concrètement, les écoles d'ingénieurs Eurécom, Polytech et l'IUT Réseaux & Telecom seront regroupés sur ce pôle. Des masters en sciences des telecoms, actuellement sur le campus niçois de Valrose, y seront délocalisés. Un « concept moderne  de bibliothèque universitaire », basé sur la documentation numérique devrait également y être aménagé, selon Albert Marouani. Enfin, des centres de recherche ainsi que des pépinières d'entreprises pourraient à terme s'installer sur le site. « Ce campus sera le symbole du mariage entre l'université, l'entreprise et la recherche », argue le président du conseil général, Eric Ciotti.

Un chantier à 72 millions d'euros
Un symbole qui a tout de même failli ne jamais voir le jour. Pensé au début des années 2000, le projet devait au départ ouvrir ses portes pour la rentrée 2006. De multiples péripéties et des années plus tard, le département relançait enfin le dossier début 2009. Entre-temps, le coût de ce « Campus Stic » sera tout de même passé de 45 à 72 millions d'euros.