Les lycéens azuréens se font entendre

Jean Christophe Magnenet

— 

Des jeunes déjà mobilisés mardi dernier.
Des jeunes déjà mobilisés mardi dernier. — A. SELVI / ANP / 20 MINUTES

Ils rejoignent la contestation. Hier, de nombreux lycéens azuréens ont perturbé le fonctionnement d'une dizaine d'établissements, pour contester eux aussi contre la réforme des retraites. A Cannes, Grasse, Antibes, Vence, Cagnes-sur-mer, et bien sûr Nice. Dans la capitale azuréenne, au lycée Thierry Maulnier, « environ 200 personnes ont manifesté devant l'entrée, pendant la matinée », explique Alexis, en Terminale S. « Une action inutile, puisqu'il faut bien réformer les retraites », selon ce lycéen. « Tout bloquer ne sert à rien, approuve Céline, étudiante en BTS dans le même établissement. Mais repousser l'âge de la retraite va encore réduire le nombre d'emplois disponibles ».

Les étudiants entrent dans la danse
Dans les amphis, le syndicat Unef 06, réuni hier en assemblée générale, a officiellement voté son entrée dans le mouvement. Ils seront nombreux dans le cortège qui partira demain, à 10h, de la place Masséna. Les manifestants feront un grand tour, passant par Garibaldi, République, Arson, Delfino, Cassini pour rejoindre Garibaldi. Côté transports, les cheminots ont reconduit la grève : 2 TER sur 5 sont annoncés pour ce matin entre Les Arcs et Vintimille. Aucun préavis n'a été déposé pour le réseau Lignes d'Azur.