Sur le campus Saint Jean d'Angély, la nouvelle B.U. rate sa rentrée

Jean Christophe Magnenet

— 

Les grands espaces de la B.U., ici au premier plan, sont encore vides, faute de mobilier.
Les grands espaces de la B.U., ici au premier plan, sont encore vides, faute de mobilier. — JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / ANP

aménagée, la totalité des 16 000 livres et manuels de la fac d'éco y seront transférés. Au total, 80 000 ouvrages devraient être installés dans cette structure pluri-disciplinaire de 3 000 m², répartis sur trois niveaux. « L'ouverture au public se fera aux alentours du 15 décembre, annonce Louis Klee, ... Si tout va bien ».« Et nous avons également investi dans une bibliothèque numérique très efficace, ajoute le dirigeant. Des milliers d'ouvrages sont à télécharger en ligne, dont près de 800 spécialisés dans l'éco. C'est aussi l'occasion d'apprendre une nouvelle manière de travailler. »
Une fois l'ensemble de la nouvelle B.U. aménagée, la totalité des 16 000 livres et manuels de la fac d'éco y seront transférés. Au total, 80 000 ouvrages devraient être installés dans cette structure pluri-disciplinaire de 3 000 m², répartis sur trois niveaux. « L'ouverture au public se fera aux alentours du 15 décembre, annonce Louis Klee, ... Si tout va bien ».Léger malaise à Saint Jean d'Angély. Sur le campus de l'Est de Nice, la fac d'économie a déménagé... sans ses bouquins. La bibliothèque universitaire flambant neuve, sortie de terre il y a peu, devait ce mois-ci ouvrir ses portes aux 2 500 étudiants en sciences économiques qui ont quitté le campus Trotabas. Seul hic, le bâtiment, complètement fini, n'est pas encore équipé en mobilier. « Les collectivités et l'Etat n'ont transféré que très tardivement à l'université les crédits nécessaires à leur achat, juste avant l'été », explique un responsable. Résultat, « les profs nous donnent une liste de livres à étudier, mais pour les trouver on doit aller à l'autre bout de la ville, jusqu'au campus Trotabas, où ils sont encore stockés », déplore Camille, étudiante en première année. « Pour l'instant c'est la rentrée et les élèves ne bossent pas encore à fond, tempère Nassim, étudiant en master 2. Mais il va falloir régler le problème avant les partiels, sinon ça va sérieusement coincer... »

80 000 ouvrages à installer
« L'université a parfaitement conscience de ce retard et le regrette, indique Louis Klee, directeur des bibliothèques, qui précise : nous avons mis en place un dispositif pour palier au problème, et à aucun moment les étudiants ne seront privés de documentation ou de lieu de travail. » En attendant l'ouverture de la nouvelle B.U., 11 000 ouvrages sur les 16 000 de la fac d'éco vont être transférés « dans les 15 jours » à l'actuelle bibliothèque du campus Saint Jean d'Angély, plus petite. « Avec le départ des étudiants de la fac de psycho, on y a fait de la place », précise Louis Klee. « Et nous avons également investi dans une bibliothèque numérique très efficace, ajoute le dirigeant. Des milliers d'ouvrages sont à télécharger en ligne, dont près de 800 spécialisés dans l'éco. C'est aussi l'occasion d'apprendre une nouvelle manière de travailler. »