Le futur Olympic Nice stadium au banc d'essai

Aurélie Selvi

— 

Le terrain qui accueillera l'Olympic Nice stadium à St Isidore, à côté de l'autoroute A8.
Le terrain qui accueillera l'Olympic Nice stadium à St Isidore, à côté de l'autoroute A8. — A. SELVI / ANP / 20 MINUTES

C'est l'un des projets phares du mandat Estrosi. Pas même sorti de terre, le grand stade (rebaptisé en juin Olympic Nice stadium) n'a pas fini de faire couler de l'encre. Dès le début du mois de novembre, ce sont les Niçois qui pourront donner leur avis sur le futur équipement de la plaine du Var, d'ores et déjà sélectionné parmi les 12 stades français pour accueillir l'Euro 2016. Votée lors du conseil municipal de vendredi, la concertation publique a déjà fait bondir les élus d'opposition. « Cette consultation ne remettra rien en question. Ce que j'aimerais, c'est que l'on demande aux Niçois si investir autant d'argent dans un stade leur semble être une priorité en ce moment », souligne Patrick Allemand, chef de file du groupe Changer d'ère (PS), qui pointe du doigt un projet « surdimensionné ».

« 35 000 places, c'est trop »
D'un coût évalué à 166 millions d'euros, l'Olympic Nice stadium sera conçu pour accueillir 35 000 personnes. Et c'est bien là que le bât blesse… « Le Ray a beau être bien plus petit, il n'est jamais rempli. Je ne vois pas comment le nouveau pourrait l'être », peste Jacky, une Niçoise pas vraiment convaincue. Il faut dire que ces dernières années, l'OGC Nice a attiré en moyenne 9 500 personnes par rencontres au stade du Ray. Un chiffre que l'Olympic Nice stadium devrait « multiplier par deux », selon le maire Christian Estrosi (UMP) qui compte aussi y accueillir les rencontres du Rugby Nice Côte d'Azur et de « gros événements culturels ». « J'espère que les routes vont suivre », souligne Yannick, qui redoute déjà les embouteillages sur la RD 6202 les soirs d'affluence. Pas encore arrêté, le projet définitif devrait être présenté d'ici à la fin du mois d'octobre.

Les supporters du Gym donnent leur avis

Ils sont aux premières loges à chaque match du Gym. Les supporters de l'OGC Nice ont déjà leur opinion sur ce projet de grand stade. Président du Club des supporters (CDS), José Boetto confie se faire « peu à peu une raison », même si pour lui « l'emplacement du foot à Nice, c'est le stade du Ray ». Alors, c'est en traînant des pieds qu'il ira suivre les matchs des Aiglons dans la plaine du Var en espérant que le nouvel équipement attire « 13 000 à 15 000 supporters » et qu'il « ne sonne pas trop creux ». Pour Cédric, de l'ARN, «attention à ne pas faire une grande arène vide qui ne serve que d'usine à fric. On a besoin d'un stade neuf, mais pas si grand ». Des ultras qui ont encore le temps de voir venir : la livraison de l'Olympic Nice stadium est prévue pour juin… 2013.