L'incroyable épopée de Zoé...

— 

Elle a fait plus de 1 000 scènes à travers le monde, a croisé Bono en studio, joué avec Nick Cave et Lou Reed... et n'a que 28 ans. Zoé Conway, l'artiste qui se produit ce soir et demain à la Providence, a déjà une carrière à faire pâlir un virtuose à la retraite. Il faut dire que cette brunette made in Irlande est tombée dans la musique quand elle était toute petite. Passionnée de sonorités traditionnelles et classiques, à 8 ans, elle bosse ses gammes trois heures par jour. Cinq ans plus tard, elle décide d'en faire son métier. « A la maison, à l'école : je n'arrêtais pas d'entendre : joue, joue ! », s'amuse-t-elle. Pas étonnant qu'elle s'impose à 16 ans comme la violoniste soliste de la célèbre troupe Riverdance. C'est aujourd'hui en duo qu'elle explore son amour pour la musique irlandaise. A la gratte, son mari John. Les jeunes parents se paient le luxe de ne «choisir que quelques concerts qui [leurs] font vraiment envie » pour présenter compositions et reprises irlandaises et jazzy. Veinards, ces Niçois...A. S.