Le CHU mise sur la thérapie cellulaire

— 

« Ce projet aboutit enfin. » Alain Doglio a le sourire. Le chercheur inaugurait hier midi la nouvelle unité de thérapie cellulaire et génique du centre hospitalier universitaire (CHU) de Nice. « Dans ces locaux de l'hôpital Pasteur, nous pouvons modifier les cellules extraites de l'organisme d'un patient, leur donner des vertus thérapeutiques pour enfin les réinjecter dans un corps malade », explique ce responsable du développement scientifique du site.
L'installation de cette unité de production clinique de cellules passe ses derniers tests de mise en conformité. « Après de longs mois d'installation et une période de travaux puis de rodage, nous sommes aujourd'hui à 100% opérationnels », assure Alain Doglio. Ce nouveau labo devrait permettre à une équipe de six chercheurs de se concentrer sur la regénération musculaire, les problèmes dermatologiques et sur les traitements alternatifs des cancers ORL, avec des premiers essais cliniques en début d'année prochaine.J.C.M.