Nice

LES ARTISTES LOCAUX VEULENT PRENDRE PART AU PROJET

Une chose est sûre : dans le microcosme artistique niçois, le « Chantier 109 » ne laisse pas indifférent. Depuis son coup d'envoi médiatique le 10 septembre dernier, le projet suscite de l'intérêt.....

Une chose est sûre : dans le microcosme artistique niçois, le « Chantier 109 » ne laisse pas indifférent. Depuis son coup d'envoi médiatique le 10 septembre dernier, le projet suscite de l'intérêt... et pas mal d'interrogations. « On entend tout et son contraire sur les abattoirs. Du coup, j'avoue ne pas savoir exactement de quoi il s'agit... », confie Marie-Caroline Feral, plasticienne à Nice. Ancienne-violoniste d'opéra, celle qui s'adonne depuis cinq ans à la sculpture en papier craint de ne pas avoir sa place dans ce projet. «J'ai l'impression qu'il ne s'adresse pas à quelqu'un comme moi, qui ne sort pas d'une école réputée, sans réseau ni grande notoriété. Mais j'espère que je me trompe », lance-t-elle. Artiste-peintre et écrivain niçois, Frédéric Savary a aussi son avis sur la question. « Un bon centre d'art doit comporter plusieurs volets : des expos permanentes, temporaires mais aussi des ateliers ouverts aux artistes locaux », suggère-t-il en déplorant « l'absence totale de consultation des gens du coin ». Impliquer les partenaires locaux, c'est aussi le souhait de Frédéric Rey, directeur du centre culturel La Providence, dans le Vieux Nice. « Même si le projet va être long à aboutir, c'est dommage qu'il n'y ait pas de diagnostic des besoins des associations, compagnies, plasticiens, artistes, musiciens... Une réelle consultation ferait émerger beaucoup de choses positives, note-t-il en soulignant : il est urgent de donner à la création locale les moyens de s'exprimer ». Entre impatience et espoir, les abattoirs n'ont donc pas fini de faire parler d'eux.A.S.

Les abattoirs ouverts aux « projets-pilotes »

Pour alimenter sa réflexion sur l'avenir du lieu, le « Chantier 109 » accueille ponctuellement des « micros projets-pilotes », dans tous types de domaines. Pour en proposer un, il suffit de contacter par mail la chargée de mission Sophie Duez et / ou le chef de projet Yves Nacher aux adresses suivantes : sophie.duez@ville-nice.fr - yves.nacher@ville-nice.fr