Le palais CANNOIS FAIT débat

jean Christophe MAGNENET

— 

Ce soir, au cours du conseil municipal de Cannes, David Lisnard devrait faire voter une délibération « mettant un terme à l'activation du projet d'extension du palais des festivals », explique le premier adjoint (UMP) au maire. La crise est passée par là et « la demande de nos clients n'est plus au rendez-vous », précise l'élu, également président de la Semec (Société d'économie mixte pour les événements cannois), qui gère le palais. Ce programme pourrait être « réactivé », selon David Lisnard, quand la croissance sera repartie. Ces travaux auraient permis de créer des surfaces d'exposition supplémentaires en souterrain, sous le square Reynaldo-Hahn, pour un coût de 83 millions d'euros. La délégation de service public de la Semec aurait été du coup portée à quarante ans, le temps d'amortir cet investissement coûteux. Un dossier épineux sur lequel s'affrontent depuis de nombreux mois l'équipe municipale et son opposition, emmenée par Philippe Tabarot (UMP), et qui devrait donner lieu à de nouvelles passes d'armes.