Pénurie de carburant : A Nice, la capacité des transports en commun va être renforcée

PANNE SECHE La régie Lignes d’Azur va renforcer « les rotations et les capacités de place de l’ordre de 10 % supplémentaires » sur ses lignes « structurantes » dès mercredi

F.B.
— 
Dans le centre de dépôt et de maintenance des lignes 2 et 3 du tramway de Nice.
Dans le centre de dépôt et de maintenance des lignes 2 et 3 du tramway de Nice. — SYSPEO/SIPA

Les files continuent à s’allonger devant les stations-service. Alors la métropole niçoise a décidé de s’organiser si certains automobilistes, en panne sèche, venaient à se reporter sur les transports en commun ? Aux heures de pointe, dès mercredi matin, la régie Lignes d’Azur va renforcer « les rotations et les capacités de place de l’ordre de 10 % supplémentaires » sur la ligne 2 du tramway et sur les lignes de bus « structurantes » (5, 6, 7, 8 et 9), a annoncé la collectivité ce mardi.

Une initiative lancée « pour offrir aux actifs des solutions supplémentaires […] face à la situation et au comportement de ceux qui rajoutent de la crise à la crise », pointe Christian Estrosi, en référence à la grève des raffineurs lancée le 21 septembre.

Utiliser les parkings-relais aux entrées de ville

Selon le maire de Nice et président de la métropole, les réserves de carburant de la régie sont « suffisantes » pour renforcer ainsi le service entre 7 heures et 19 heures. Deux rames supplémentaires seront également mises en service sur les lignes 2 et 3 du tramway. La ligne 1 est déjà exploitée à son cadencement maximum, selon la régie.

« J’invite donc chacun à en bénéficier et à utiliser nos parkings-relais, situés à toutes les entrées de Nice et à Cagnes-sur-Mer », appuie encore Christian Estrosi.


A l’origine prévue jusqu’à vendredi, cette initiative va être maintenue « la semaine prochaine », « face à une situation très dégradée », a déclaré sur Twitter Gaël Nofri, délégué aux transports, à la circulation, au stationnement à la mairie de Nice.