Nice : La Gare du Sud devrait renaître « d’ici à la fin de l’année » avec de la cuisine 100 % méditerranéenne

NOUVEAU DEPART Christian Estrosi a annoncé que « le groupe familial » de Renato Iera, qui détient notamment les restaurants de cuisine italienne IT, allait reprendre le site

Fabien Binacchi
— 
La Gare du Sud à sa réouverture en juin 2021, après des mois de fermeture liés notamment à la crise sanitaire
La Gare du Sud à sa réouverture en juin 2021, après des mois de fermeture liés notamment à la crise sanitaire — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

La Gare du Sud va rebondir. C’est ce que le maire de Nice, qui misait beaucoup sur la halle gourmande désormais moribonde, a en tout cas promis ce jeudi. En conflit avec l’exploitant actuel, Christian Estrosi a annoncé l’arrivée d’un repreneur : « le groupe familial » de Renato Iera qui détient notamment les restaurants de cuisine italienne IT. Dont un qui occupe déjà l’extrémité du bâtiment inauguré en 2019 dans le quartier Libération.

Dans son projet, le groupe a imaginé un nouveau concept basé sur les gastronomies du bassin méditerranéen et baptisé en conséquence « Mediterraneo ». Les mets proposés y seront d’origine italienne bien sûr mais également aux saveurs de l’Orient, de la Grèce, du Liban ou encore de l’Espagne.

« D’ici à la fin de l’année »

Iera « exploitera en totalité le projet », précise le maire de Nice. La poignée de restaurateurs encore présents dans la halle, dont certains toujours en procès avec Urban renaissance, l’actuel exploitant, devront donc céder leur place.

La cession du bail emphytéotique administratif au repreneur doit encore être validée par un vote du conseil municipal, à la fin du mois. « La ville souhaite ardemment que le projet puisse aboutir d’ici la fin de l’année », appuie Christian Estrosi.

En attendant, le groupe Iera devrait continuer à peaufiner son projet, notamment sur la question du rafraîchissement des lieux. Il prévoit déjà une végétalisation de l’espace, qui disposera de davantage de places assises et accueillera des associations à l’étage.