Avec le retour du Festival de Cannes, l'écosystème de la Croisette pousse un « ouf » de soulagement

COULISSES Cannes a levé le rideau ce mardi soir sur la première édition « normale » de son festival du film post-Covid. Les socioprofessionnels sont « pleins d’espoir après deux années très compliquées »

Fabien Binacchi
— 
Le Festival de Cannes 2022 se tient jusqu'au 28 mai sur la Croisette
Le Festival de Cannes 2022 se tient jusqu'au 28 mai sur la Croisette — AFP
  • La 75e édition du Festival de Cannes s’est ouverte ce mardi soir.
  • Sur la Croisette, les photographes, les restaurateurs tout comme les responsables de plages privées sont heureux de retrouver un festival « normal » après l’annulation en 2020 et une édition particulière décalée en juillet en 2021.
  • Selon la mairie de Cannes, il y avait en fin de semaine dernière, déjà plus de « 33.000 professionnels accrédités » à l’événement.

Ce mardi, alors que les équipes du palais déroulaient leur premier tapis rouge de la Quinzaine, un « ouf » de soulagement résonnait un peu partout sur la Croisette. Le Festival de Cannes, qui lève le rideau sur sa 75e édition, première de l’ère post-Covid, fait retrouver le sourire à tout un écosystème.



« La dernière, organisée en juillet 2021, c’était pas mal. Mais là, en mai, on retrouve vraiment les fondamentaux. On voit qu’il y a beaucoup plus de monde. Les Américains sont de retour. Et Tom Cruise sera là. Tout va bien », souffle un membre du gang des escabeaux, ce groupe de photographes amateurs, fondus d’autographes, au pied des marches.

« Rattraper un peu le retard »

Les socioprofessionnels sont aussi « pleins d’espoir après deux années très compliquées », témoigne Ilona El Hasnaoui, employée du Kiosque 9 bis, l’un des points de restauration qui jalonnent la Croisette, où les dernières installations allaient bon train ce mardi. « On attendait ce festival "normal" avec beaucoup d’impatience. Les hôtels sont pleins. On devrait bien tourner et rattraper un peu le retard », poursuit-elle.

Tous les commerçants espèrent tirer profit du plus grand événement accueilli à Cannes
Tous les commerçants espèrent tirer profit du plus grand événement accueilli à Cannes - F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Sur le fameux boulevard, déjà arpenté par des festivaliers en nombre, et des influenceurs particulièrement chouchoutés cette année (TikTok est un des partenaires officiels de l’événement), les plages privées attendent aussi beaucoup de la manifestation.

« L’an dernier, en juillet, c’était compliqué. Nous n’avions pas notre clientèle habituelle et le coup de projecteur que permet le festival arrivait trop tard dans la saison. Alors on est évidemment ravis de retrouver notre événement dans des conditions optimales. C’est une vraie respiration, explique Anne Leroy, directrice du 3.14. On compte vraiment dessus pour rattraper les retards financiers provoqués par la crise sanitaire. Et en attendant l’été, les réservations sont très bonnes. »

Les plages (comme ici la plage 3.14 et sa directrice Anne Leroy) sont prêtes à accueillir les festivaliers
Les plages (comme ici la plage 3.14 et sa directrice Anne Leroy) sont prêtes à accueillir les festivaliers - F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

« Il y a une certaine euphorie »

Comme au restaurant La Californie, qui fait directement face au centre de congrès. « Les festivaliers appellent. Les indicateurs sont au vert », confie à l’entrée, l’hôtesse d’accueil Mélina Godet. La Croisette sera bien noire de monde cette année, sans restrictions sanitaires particulières. Selon la mairie de Cannes, il y avait en fin de semaine dernière, déjà plus de « 33.000 professionnels accrédités » à l’événement.

Rien qu’au Marché du film, la partie business de l’événement, le nombre de participants pourrait même dépasser celui de 2019 (plus de 12.500). « Il y a une certaine euphorie. Les gens ne se sont pas vus depuis deux ans, et le présentiel leur a manqué, avance Jean-Michel Arnaud, le président du Palais des festivals, qui gère aussi la promotion touristique de la destination. Il va y avoir du monde, de l’activité et des retombées. Et ça, c’est une excellente nouvelle pour toute la saison. »