Nice : « Boycotter ceux qui abusent » ou préférer le « pastis »... Vos apéros dans l’une des villes où la bière est la plus chère

VOUS TEMOIGNEZ Selon un classement, la capitale azuréenne prend la troisième place des villes où la pinte est la plus chère, derrière Paris et Bordeaux

Fabien Binacchi
— 
A Nice, la pinte de bière coûte en moyenne 5,21 euros pendant l'happy hour
A Nice, la pinte de bière coûte en moyenne 5,21 euros pendant l'happy hour — G. Szabo / Guzelian / Sipa
  • Dans la capitale azuréenne, la pinte de bière se négocie en moyenne à 5,21 euros au moment de l’happy hour.
  • 20 Minutes vous a demandé vos réactions et si certains ont identifié des spots où l’on sert « au prix juste », d’autres ont carrément décidé de déguster leur mousse à domicile.

A travers les ruelles du Vieux-Nice, sur la place Garibaldi ou carrément sur la promenade des Anglais… Dans la capitale azuréenne, la pinte de bière se négocie en moyenne à 5,21 euros au moment de l’happy hour.  Un des prix les plus élevés de France, selon un classement établi par Schlouk (une « gorgée » en alsacien) Map. Alors, à 20 Minutes, on s’est demandé comment cela influait sur  vos apéros. Et on vous a posé la question.

Selon vous, à Nice comme ailleurs, tout n’est pas tout noir ou tout blanc. Le coût annoncé par le comparateur est évidemment une moyenne et, certains expliquent avoir dégoté des spots qui valent le déplacement. « Je vais au Beer District, où il n’y a que de la bière artisanale au prix juste », confie ainsi Aurélien, 26 ans. Marie, elle, ne jure que par le « Juke House Café » où « les happy hours sont très correctes ».

« Heureusement, la concurrence existe encore, et partout, appuie jack lev. Il faut absolument boycotter ceux qui abusent, et dans tous les domaines ». « Si tu bois une bière au bord de mer, normal » de payer plus cher, « mais dans mon quartier elle est à 2 euros », écrit aussi michelgadch sans plus de précisions.

« Il n’y a pas que la bière qui soit trop chère à Nice »

Plein d’ironie, certains auraient trouvé la solution en se déportant, avec modération, vers d’autres apéros. Nytak milite pour les « Spritz », ces cocktails à base de Prosecco et d’un alcool amer. « Tous au Ricard », prône de son côté Mr Mister, alors que Vague Saint ne jure que par le « pastis ». « Peut-être que le champagne est moins cher à Nice », plaisante même florentchiche. Mais cela ne tiendrait pas selon un autre internaute qui dénonce le fait qu'« il n’y a pas que la bière qui soit trop chère à Nice… » Scoopy abonde. Pour lui, « le soda, le café et tout en fait globalement » serait plus coûteux dans la capitale azuréenne.

C’est d’ailleurs pour ça que certains expliquent avoir opté pour d’autres solutions que les apéros sur les terrasses des bars. La pinte de bière, HBBL, « la prend chez [lui] et c’est moins cher », explique-t-il. Le prix plus élevé du verre à Nice n’est pas non plus « un problème » pour un autre internaute qui n’a « pas le pass vaccinal » et qui, du coup, estime « faire des économies ». C’est aussi le cas de Shinano, qui livre un commentaire des plus tranchants. « C’est là que je suis content de ne pas avoir de passe, explique ce dernier. Les bars et les restos se font assez de pognon, pas besoin de moi… »