Alpes-Maritimes : Le maire de Blausasc impose le pass sanitaire lors d'un conseil municipal et se fait réprimander

COVID-19 Le préfet lui a écrit pour le rappeler à l'ordre

E.M.
— 
Le maire de Blausasc a imposé le pass sanitaire aux personnes qui voulaient assister au conseil municipal le mois dernier (Illustration)
Le maire de Blausasc a imposé le pass sanitaire aux personnes qui voulaient assister au conseil municipal le mois dernier (Illustration) — M. Allili / Sipa

Le 22 décembre dernier, la population et les élus étaient obligés de présenter un pass sanitaire ou test PCR négatif de 48 heures pour assister au  conseil municipal de Blausasc, dans les  Alpes-Maritimes, relate Nice-Matin. Une décision du maire qui est contraire à la loi. En effet, celle-ci indique que « la présentation du pass sanitaire ne peut être exigée pour l’accès aux bureaux de vote ou à des réunions et activités politiques ».

Interrogé par le quotidien local, Michel Lottier s’est défendu en arguant qu’il mettait en place des mesures sanitaires comme le préfet l’avait demandé. Ce dernier lui a alors écrit pour « lui rappeler qu’il ne peut pas valablement conditionner la participation des élus et/ou du public à la présentation du pass sanitaire ». L’élu a assuré « n’avoir rien à cacher » quand le journal lui a demandé pourquoi la séance n’avait pas été filmée ni diffusée comme dans d’autres municipalités.

La date de la prochaine séance et ses conditions d’accès n’ont pas encore été fixées. Une chose est sûre, elle ne pourra toujours pas être soumise au pass vaccinal, adopté dimanche par le Parlement, qui remplacera prochainement le pass sanitaire.