Grasse : L’hôpital dément une « fausse information » selon laquelle neuf nouveau-nés sont morts à cause de vaccin anti-Covid-19

COVID-19 Le message publié sur Twitter, accompagné par le hashtag #genocidevaccinal, a été partagé plus de 1.000 fois

F.Bi.
— 
Le Centre hospitalier de Grasse
Le Centre hospitalier de Grasse — Google Maps

Un tweet alarmiste, accompagné du hashtag #genocidevaccinal et partagé plus de 1.000 fois depuis la nuit de mercredi, a fait vivement réagir le Centre hospitalier de Grasse. L’établissement dénonce une « fake news » et annonce qu’il « va porter plainte contre l’internaute étant à l’initiative de ce message ».

« Semaine dernière, hôpital de Grasse, décès de neuf nouveau-nés ! Les mamans auraient reçu la troisième injection quelques jours avant d’accoucher… Le personnel soignant et la mairie de Grasse ont reçu l’instruction de ne pas en parler ! », a publié@phacotte sur Twitter.

« Infondé et évidemment faux »

Selon le communiqué publié ce vendredi, également sur Twitter, par la responsable communication de l’hôpital, « le message publié sur les réseaux sociaux évoquant 'des décès de nouveau-nés qui se seraient produits suite à la vaccination de leur maman' est infondé et évidemment faux ». 

« Au vu de la gravité des propos tenus, l’hôpital dénonce cet acte et va porter plainte contre l’internaute étant à l’initiative de ce message », écrit aussi la direction de l’établissement.