Coronavirus en Paca : Renaud Muselier qualifie les « non-vaccinés » de « bombes virales »

COVID-19 Invité sur Franceinfo ce mardi matin, l’élu a affirmé que cette mesure serait une façon d’inciter la population à faire une troisième injection et ainsi éviter « la cinquième vague »

E.M.
— 
Renaud Muselier en juin 2021
Renaud Muselier en juin 2021 — FREDERIC MUNSCH/SIPA

« Il faut passer d’un pass sanitaire à un pass vaccinal ». Ce mardi matin, sur Franceinfo, Renaud Muselier a clairement affirmé ses convictions. Dans cette séquence repérée par La Provence, le président de la région Paca a indiqué : « Il faut faire en sorte que ceux qui sont vaccinés d’une troisième dose aient accès à la vie. Il permettra pour ceux qui veulent vivre de vivre et de ne pas bloquer tout le monde », ajoute-t-il au micro de la chaîne d’information. Il qualifie les « non-vaccinés » de « bombes virales potentielles pour les autres » pour justifier sa volonté de pass vaccinal.

Selon lui, cette mesure permettra d’inciter la population à se faire vacciner une nouvelle fois. Une troisième dose qu’il estime nécessaire de mettre en place « pour tout le monde, tout de suite ». Il complète : « On ne va pas arrêter la totalité de notre vie économique et sociale parce que quelques-uns ne veulent pas se faire vacciner. […] Servons-nous de notre expérience et de notre savoir pour éviter ce qu’on a vécu l’an passé » et ainsi « d’une cinquième vague ».

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, interviewé au même moment sur France Inter, a fait savoir que l’exécutif ne travaillait pas sur l’option d’instaurer un pass vaccinal.