Nice : A quoi va ressembler le « superbus » voué à soulager la ligne 1 du tramway ?

TRANSPORTS Cette ligne de bus à haut niveau de service doit desservir un axe nord-sud et pourrait même couvrir toute la promenade du Paillon

Fabien Binacchi
— 
La future ligne proposerait un départ toutes les 8 à 12 minutes (ici autour de la coulée verte)
La future ligne proposerait un départ toutes les 8 à 12 minutes (ici autour de la coulée verte) — NCA
  • Le projet prévoit de créer une ligne de 7,2 km de long, dont 90 % en « site propre », c’est-à-dire sur des voies uniquement réservées au bus.
  • L’axe Cessole-Gambetta-promenade des Anglais serait livré en 2023 et les extensions vers la place Fontaine du temple et le Palais des expositions en 2025.

En juin 2020, dans l’entre-deux-tours de l’élection municipale, Christian Estrosi confirmait à 20 Minutes son projet de « dédoubler la ligne 1 du tramway entre le nord et le sud », très fréquentée, pour la soulager, via un Transport en commun en site propre (TCSP). Depuis le dossier a fait son chemin. La métropole évoque désormais un Bus à haut niveau de service (BHNS) et une concertation vient de s’achever.

Un tracé nord-sud et deux options pour le rallonger vers l’est

Le parcours envisagé part de l’avenue Saint-Sylvestre, passe par le boulevard de Cessole, puis le boulevard Gambetta pour rejoindre la Promenade des Anglais. Des extensions sont « à l’étude », indique aussi la collectivité qui les a déjà prévues dans son calendrier (voir l’encadré). La première, au nord, permettrait de rejoindre la place Fontaine du temple. La seconde borderait toute la coulée verte, y compris son extension à venir, jusqu’à l’actuel Palais des expositions. Après la concertation, des ajustements pourraient intervenir. Un vote en conseil métropolitain est attendu.

Des voies en plus pour les bus et donc en moins pour les voitures

En créant une ligne de 7,2 km de long, dont 90 % en « site propre », c’est-à-dire sur des voies uniquement réservées au bus (pour garantir une vitesse moyenne de 14,5 km/h), les voitures auront forcément moins de place. La métropole évoque « quelques ajustements ». Dans les faits, un sens unique sera créé entre la place Goiran et le carrefour de l’Horloge sur Cessole. Les voitures n’auront plus accès à la partie sud du boulevard Gambetta, uniquement consacrée aux couloirs de bus et à des pistes cyclables. Il faut aussi s’attendre à ce que le stationnement et les places de livraison soient chamboulés sur le tracé.

Un bus pour alléger la Ligne 1 de tramway (mais pas que)

Comme Christian Estrosi l’expliquait à 20 Minutes, le but premier de ce BHNS est de soulager la ligne 1 du tramway, fréquentée par 100.000 à 120.000 voyageurs par jour. Son ambition est en revanche à la baisse. En juin 2020, le maire comptait transporter quotidiennement 30.000 personnes dans ce BHNS. La métropole estime désormais sa fréquentation à 16.000 passagers « dans un premier temps », en allégeant aussi « les lignes de bus 8, 23 et 57 très fréquentées également », avance la collectivité. Elle estime aussi « à 2.800 le nombre de véhicules en moins grâce au BHNS et ses infrastructures ».

Livraison en 2023 et en 2025

La métropole prévoit son projet de BHNS en deux phases. Dans un premier temps, c’est le boulevard Gambetta qui sera aménagé pour une mise en service en 2023. Le boulevard de Cessole, la promenade des Anglais et les extensions de la place Fontaine du temple et vers le Palais des expositions suivraient en 2025. Le coût est estimé à 40 millions d’euros. Auxquels s’ajouteraient 30 millions pour la création de deux parkings relais sur la place Goiran et le boulevard Tzarewitch.