Nice : C'est quoi cet Institut départemental du cancer, premier du type en France, qui va voir le jour dans les Alpes-Maritimes ?

ACCOMPAGNEMENT Le département, la Ligue contre le cancer et le Centre Antoine-Lacassagne, en pointe dans les traitements à Nice créent cette structure inédite baptisée en hommage à Axel Kahn

Fabien Binacchi
— 
Une femme en consultation avec son oncologue pour soigner son cancer (Illustration)
Une femme en consultation avec son oncologue pour soigner son cancer (Illustration) — Canva/20 Minutes
  • L’Institut Axel Kahn doit ouvrir ses portes en septembre 2022 à Nice ou alentour.
  • Le Centre Antoine-Lacassagne (Cal), qui existe à l’Est de Nice depuis soixante ans, y développera « une offre de soin globale et personnalisée » avec des consultations, notamment sur la gestion des effets secondaires des traitements.

Un seul et même endroit pour faire de la prévention et du dépistage mais aussi pour accompagner les malades dans leurs traitements et après. Le département des Alpes-Maritimes, la Ligue contre le cancer et le Centre Antoine-Lacassagne ont décidé de lancer ensemble le projet d’un « Institut départemental du cancer » à Nice ou « alentour ».

« Une première en France » à cette échelle que ces trois acteurs ont décidé de baptiser en hommage à Axel Kahn, le généticien décédé de cette maladie en juillet dernier. Que va-t-on pouvoir y trouver ? Et quand ? 20 Minutes fait le point sur cette initiative.

Un centre pour « une offre de soin globale et personnalisée »

Construit sous le statut de structure publique non lucrative, l’Institut Axel Kahn a été imaginé comme un « check-up center », dont les bâtiments seront financés par le conseil départemental, précise la collectivité. Le Centre Antoine-Lacassagne (Cal), qui existe à l’Est de Nice depuis soixante ans et qui réalise chaque année environ 18.000 séances de chimiothérapie, plus de 3.000 interventions chirurgicales et près de 40.000 séances de radiothérapie, y développera « une offre de soin globale et personnalisée ». Avec des consultations déportées, notamment sur la gestion des effets secondaires des traitements, via « des soins de bien-être, de l’attention, des conseils ». « Cet Institut permettra de considérer la personne dans sa globalité, d’améliorer le vécu et les conditions de vie, vante le Pr Emmanuel Barranger, directeur général du Cal. Et proposer un lieu neutre et accueillant pour prévenir et aider à se reconstruire a tout son sens. »

Le projet est lancé en hommage à Axel Kahn
Le projet est lancé en hommage à Axel Kahn - Département 06

La prévention également dans les prérogatives de l’Institut

Dans les Alpes-Maritimes, où 9.000 cas sont diagnostiqués par an et où environ 40.000 malades étaient suivis en 2020, l’Institut Alex Kahn aura aussi un rôle de prévention. La Ligue contre le cancer y proposera notamment des actions de soutien et de promotion du dépistage en entreprises et en milieu scolaire. Et le département, qui consacre déjà « 1,2 million d’euros par an en moyenne » à la lutte contre le cancer, selon son président Charles-Ange Ginésy, profitera de son maillage territorial (via les Maisons du département, les Maisons des solidarités départementales et d’autres unités mobiles) pour faire rayonner encore plus largement ces actions.

Ouverture prévue dans un peu plus d’un an

Les acteurs sont mobilisés, le contenu est arrêté, il ne reste plus qu’à savoir où sera érigé l’Institut Axel Kahn. Le conseil départemental indique qu’un « terrain est en cours de recherche à Nice et alentour pour son implantation ». La collectivité est en quête d’un « lieu d’au moins 800 m2 permettant le regroupement de toutes les activités ». Et, dans tous les cas, elle annonce que l’ouverture du centre « est prévue en septembre 2022 ».