Tempête Alex dans les Alpes-Maritimes : Un an après, Macron assure que l’Etat « continuera à être là »

ANNIVERSAIRE Emmanuel Macron annonce aussi dans « Nice Matin » qu’il reviendra dans les vallées sinistrées des Alpes-Maritimes « avant la fin de l’année »

20 Minutes avec AFP
— 
Emmanuel Macron à Breil-sur-Roya, le 7 octobre 2020. (archives)
Emmanuel Macron à Breil-sur-Roya, le 7 octobre 2020. (archives) — Daniel Cole/AP/SIPA

Emmanuel Macron promet de revenir « avant la fin de l’année » dans les trois vallées des Alpes-Maritimes dévastées par les crues il y a un an, et assure que l’Etat « (continuera) à être là » pour aider leurs habitants. Le chef de l’Etat reviendra « pour faire un point sur l’avancée des travaux additionnels, maintenir la pression et évoquer le développement des projets sur l’ensemble du territoire », affirme-t-il dans un entretien au groupe de presse Nice Matin ce samedi.

Emmanuel Macron ajoute qu’il « n’oublie rien de ce qu'(il) a vécu en étant à leurs côtés il y a un an. Nous pensons à leurs morts, à leurs familles, à nos sinistrés et à nos déplacés ». « L’État a été présent dès les premières heures. Nous continuerons à être là. Nous ne lâcherons pas les habitants, les familles, les collectivités », ajoute-t-il. « La Nation française sera toujours aux côtés de celles et ceux qui ont souffert et continuent de souffrir » dans les vallées de la Vésubie, la Roya et la Tinée.

Un an après les crues d’octobre 2020 dans les Alpes-Maritimes, qui ont fait dix morts et huit disparus, et entraîné d’importants dégâts, ce week-end est consacré à un hommage aux victimes. Selon les experts, c’est la catastrophe naturelle qui a provoqué « le plus de dégâts en France métropolitaine depuis la Seconde Guerre mondiale ». Le 2 octobre 2020, un déluge s’était abattu sur l’arrière-pays de Nice et Menton, provoquant des crues dévastatrices dans les vallées reculées de la Vésubie, la Roya et la Tinée, où quelque 13.000 habitants se sont retrouvés coupés du monde.