Coronavirus dans les Alpes-Maritimes : L'obligation du port du masque prolongée (au moins) jusqu'au 18 octobre

COVID-19 Le taux d'incidence est en baisse mais reste toujours au-dessus du seuil « d’alerte »

F.Bi.
— 
Le port du masque est notamment obligatoire les voies urbaines à la circulation piétonne, comme ici à Cannes
Le port du masque est notamment obligatoire les voies urbaines à la circulation piétonne, comme ici à Cannes — SYSPEO/SIPA

Avec un taux d’incidence en baisse, à 89 cas de Covid-19 pour 100.000 habitants jeudi, mais toujours au-dessus du seuil « d’alerte » (50), le préfet des Alpes-Maritimes a décidé de prolonger l’obligation du port du masque dans le département jusqu’au 18 octobre. Au moins. Un arrêté se substitue au précédent dès ce vendredi.

La protection reste ainsi exigée dans les marchés, les voies urbaines à la circulation piétonne ou encore dans les centres-villes commerçants, les manifestations et dans un périmètre de 50 mètres autour des établissements, notamment scolaires.

Deux autres textes, instaurant jusque-là dans l’espace public « l’interdiction de la consommation de boissons alcoolisées » et de « toute activité musicale et de toute diffusion de musique amplifiée » n’ont en revanche pas été renouvelés. Une décision prise « compte tenu de l’évolution du taux d’incidence et de la fin de la haute saison touristique », justifie la préfecture, sollicitée par 20 Minutes.