Coronavirus dans les Alpes-Maritimes : Port du masque, consommation d'alcool, musique amplifiée... Le préfet prolonge les mesures

COVID-19 De nouveaux arrêtés ont été pris et sont valables jusqu’au 30 septembre

Fabien Binacchi
— 
Une affiche sur les gestes barrières, à Cannes (Alpes-Maritimes). (illustration
Une affiche sur les gestes barrières, à Cannes (Alpes-Maritimes). (illustration — SYSPEO/SIPA

Comme prévu,​ et vu que le taux d’incidence est repassé depuis plusieurs jours sous la barre des 200 cas de Covid-19 pour 100.000 habitants dans les Alpes-Maritimes, le pass sanitaire n’est plus exigé dans les centres commerciaux. Mais malgré cette « amélioration de la situation sanitaire », le préfet a décidé de prolonger certaines mesures, et notamment le port du masque dans les espaces publics, au moins jusqu’au 30 septembre.

Alors que certains départements l’ont abandonnée, la protection restera exigée dans toutes les communes des Alpes-Maritimes, dès l’âge de onze ans. Les marchés, les voies urbaines à la circulation piétonne, les galeries commerciales, les centres-villes commerçants sont notamment concernés. Le masque reste également obligatoire dans les manifestations et dans un périmètre de 50 mètres autour des établissements, notamment scolaires, au sein desquels, son port est requis.

Le préfet a également décidé de poursuivre, au moins jusqu’à la fin du mois, « l’interdiction de la consommation de boissons alcoolisées sur les places, voies et lieux publics, en dehors des terrasses de restaurant et débits de boissons autorisés » et « l’interdiction de toute activité musicale et de toute diffusion de musique amplifiée dans l’espace public ».