Alpes-Maritimes : Journée « noire » à Saint-Paul-de-Vence pour obtenir le statut de Zone touristique internationale

COMMERCE La commune et ses commerces ont été touchés par la crise sanitaire et ce classement permettrait de leur faire « bénéficier du plan de soutien au secteur touristique »

20 Minutes avec AFP
— 
La fontaine du village a également été recouverte d'un drap noir ce mercredi
La fontaine du village a également été recouverte d'un drap noir ce mercredi — ACASP

Sur ses remparts et sur les devantures de ses commerces, elle s’est drapée de noir ce mercredi. La commune de Saint-Paul-de-Vence, réputée pour être le fief de nombreux artistes, a ainsi choisi de dénoncer son absence au classement en Zone touristique internationale (ZTI), où les magasins peuvent ouvrir le dimanche et jusqu’à minuit.

« Les commerçants ont beaucoup souffert de la crise du Covid et de l’absence de touristes étrangers qui représentent plus de 65 % de notre chiffre d’affaires, a expliqué Aurélie Massena, présidente de l’Association des commerçants et artistes, eux aussi habillés en noir pour l’occasion. Le classement en ZTI permettrait à l’ensemble des commerces de bénéficier du plan de soutien au secteur touristique et de préserver l’activité économique, culturelle et artistique. » Sur place, 90% de la centaine de commerces que compte le village avaient baissé le rideau.

« Pas de nouvelles » du ministère

Créées par la loi Macron d’août 2015, ces ZTI sont officiellement définies comme des zones « de rayonnement international », avec une « affluence exceptionnelle de touristes » étrangers, ces derniers étant à l’origine d’un « flux important d’achats ». Les villes de Nice, Cannes, ou encore Antibes bénéficient de ce statut dans les Alpes-Maritimes.

Laurence Trastour-Isnart, députée (LR) du département, indique avoir « eu en mars une visioconférence sur ce sujet avec le cabinet » du ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises. « Depuis lors, nous n’avons plus de nouvelles », a-t-elle ajouté.