Nice : L’accès à un cimetière interdit… à cause de la naissance de goélands

INVITES SURPRISE Ces oiseaux protégés peuvent se montrer menaçants pour protéger leur progéniture

F.Bi.

— 

Des goélands (illustration)
Des goélands (illustration) — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Depuis quelques jours, à Nice, plusieurs carrés de la partie Est du cimetière de Cimiez ne sont plus accessibles. Des grilles barrent le passage menant notamment aux sépultures du peintre Raoul Dufy et de l’écrivain Roger Martin du Gard. La mairie en a décidé ainsi le temps que des petits goélands quittent leur nid.

Un couple de volatiles a en effet choisi de s’installer sur le toit du monastère adjacent, où trois œufs ont éclos, précise la municipalité à 20 Minutes, confirmant une information de Nice-Matin. Depuis que la mairie a eu connaissance de leur présence, en mai, et puisque ces oiseaux protégés peuvent se montrer menaçants pour protéger leur progéniture, des dispositions ont été prises.

La situation devrait revenir à la normale « quand les petits voleront de leurs propres ailes », c’est-à-dire « a priori fin juin ou début juillet », précise encore l’hôtel de ville.