Alpes-Maritimes : « R for diversity », la bière engagée pour la cause LGBTQ+ brassée à Peille

PRIDE MONTH Chaque année, la marque reverse une partie de ses bénéfices à des associations en lien avec la communauté  LGBTQ+

Elise Martin

— 

Daniel Tristant, le fondateur de la marque, travaille avec la Brasserie des Ligures, dans l'arrière-pays niçois
Daniel Tristant, le fondateur de la marque, travaille avec la Brasserie des Ligures, dans l'arrière-pays niçois — R for Diversity
  • Face au manque d’engagements de marques de bières pourtant partenaires d’événements LGBTQ+, Daniel Tristant, qui travaillait dans le milieu depuis plus de vingt ans, a décidé de lancer sa propre boisson, en novembre 2019.
  • La « R for diversity » se veut la bière de tous les genres, les orientations sexuelles ou les convictions. Le « R » est pour la première lettre du Rainbow flag, symbole de la communauté et de la diversité.
  • Déjà distribuée dans plusieurs villes de France, la marque s’exportera bientôt mondialement pour « plus de diversité, de représentation et de fonds à reverser ensuite aux associations engagées ».

Une bière blonde artisanale, avec 5° d’alcool, brassée à Peille, dans les Alpes-Maritimes. Rien de plus commun. Et pourtant, la «  R for diversity » n’est pas une boisson comme les autres. « Je peux le dire fièrement, avance le fondateur Daniel Tristant, c’est la première bière au monde clairement engagée pour la cause LGBTQ + ». L’histoire commence en 2018, le Niçois d’adoption travaille depuis vingt ans dans l’événementiel et comprend que les grandes marques de boissons alcoolisées surfent sur la tendance « gay friendly » pour vendre leurs produits sans pour autant aller au bout des convictions.

« Chaque fois que je demandais aux groupes d’aller plus loin dans la démarche et de faire des dons aux associations, il n’y avait plus personne. J’ai alors décidé de me lancer quand un ancien collègue a ouvert sa propre brasserie. C’était le moment d’avoir une bière pour nous représenter et qui soutient la cause. L’année dernière, nous avons donné au Refuge, qui accueille les personnes qui ont été chassées de chez elles à cause de leur orientation sexuelle. Cette année, pour Monaco, ce sera Fight aids. Chaque pays reverse à un organisme national ».

Plus qu’une boisson, un objet d’engagement

A terme, l’entrepreneur aimerait que sa bière soit « reconnue mondialement dans sa diversité ce qui permettrait d’aider les personnes qui sont discriminées pour ce qu’elles sont ». Même si l’objectif est d’abord de bien se développer en France, l’Allemagne, les Etats-Unis et l’Italie se sont déjà rapprochés de l’entrepreneur pour pouvoir vendre la « R ». Ce nom n’est pas pensé au hasard. Il représente la première lettre du rainbow flag, le drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBTQ + et de la diversité.

Dans les saveurs, dans les valeurs mais également dans le design, tout a été pensé dans les moindres détails pour obtenir « plus qu’une simple boisson, un objet d’engagement ». C’est en novembre 2019 que Daniel Tristant, avec son associé Xavier et l’investissement de Guillaume Paquin de la Brasserie des Ligures, commercialise ses premières canettes après quatre essais pour trouver la bière parfaite. « C’était important d’avoir un goût fruité, léger, mais surtout quelque chose de bon, qui plaît à tous et toutes, pour que chacun puisse s’y retrouver ».

Une bière pour tous les genres

Représentative mais surtout pas exclusive, la « R » se veut la bière de tous les genres, les orientations sexuelles ou les convictions. « Même si dans le milieu, on aime tout ce qui est beau et extravagant, je ne voulais pas quelque chose de trop flagrant pour qu’on puisse choisir cette bière au-delà du message porté. C’est pour ça que dans la forme, ça ressemble plus à un soda énergisant et que dans l’esthétique, ce sont les composantes de la bière, le houblon, le malt et l’orge, aux couleurs du rainbow flag. Mais sans être trop évident ».

Même si la boisson de Daniel Tristant est déjà bien implantée à Nice et reçoit « un vrai engouement », le fondateur continue de la faire découvrir. Pour la fête de la musique, il fera le tour des bars et restaurants qui la proposent avec une drag-queen pour en faire la présentation.