Coronavirus à Nice : Le stade Allianz Riviera en procédure de sauvegarde en raison de l'impact de la crise sanitaire

COVID-19 La société gérant l’équipement fermé depuis le premier confinement est à l’initiative de cette procédure

20 Minutes avec AFP
— 
Le stade de Nice Allianz Riviera
Le stade de Nice Allianz Riviera — SYSPEO/SIPA

Une conséquence de la pandémie de Covid-19. La société gérant le Grand Stade de Nice, l’Allianz Riviera, inauguré en 2013, a été placée en procédure de sauvegarde, en raison du trou d’air économique causé par la crise sanitaire.

Déclenché auprès du tribunal de commerce de Nice le 6 mai, « la procédure de sauvegarde résulte de l’impact de la situation sanitaire sur l’activité du stade », a indiqué Nice Eco Stadium, filiale du groupe Vinci, confirmant une information de Nice-Matin. Fermé depuis le premier confinement, le stade avait réalisé un chiffre d’affaires de 21 millions d’euros en 2019, année de référence.

Construit sur la base d’un partenariat public privé

L’Allianz Riviera est un stade multifonction de 36.178 sièges avec une capacité commerciale de 35.624 places pour le football. Le club résident est l’OGC Nice. En dehors des rencontres sportives, le stade peut accueillir d’autres événements tels que des concerts ou des spectacles. La mairie de Nice n’a fait aucun commentaire. Le Grand Stade de Nice avait été construit sur la base d’un partenariat public privé (PPP) et fut l’une des enceintes de l’Euro-2016 de football.

En 2015, la Chambre régionale des comptes (CRC) de Provence-Alpes-Côte d’Azur avait rendu un rapport sévère sur les conditions juridiques du recours à ce partenariat et la procédure de sélection du partenaire. Mais en 2020, le Parquet national financier a conclu à une « absence d’infraction » et classé son enquête sans suite.