Nice : Avec sa caméra planquée dans des toilettes, il filme plus de 70 femmes à leur insu

PROCES Ce gérant d'un parc de location a été condamné par le tribunal correctionnel de Nice

F.Bi.
— 
La porte de toilettes pour femmes (Illustration)
La porte de toilettes pour femmes (Illustration) — Rafael Ben-Ari - Cham - NEWSCOM - Sipa

Ses nombreuses victimes ont eu très longtemps peur de la diffusion de ces images pour le moins intimes. Un homme de 36 ans a écopé d’un an de prison ferme pour avoir filmé l’an dernier, à leur insu, plus de soixante-dix femmes dans les toilettes publiques utilisées par les salariées de loueurs de voitures à  l’aéroport de Nice, relate Nice-Matin.

Selon le quotidien régional, Simon L. avait installé une caméra miniature sous une vasque. Inconnu de la justice, mais qualifié de voyeur obsessionnel, ce gérant d’un parc de location a été condamné pour atteinte à l’intimité de la vie privée par enregistrement à caractère sexuel mais aussi détention d’images de mineurs à caractère pornographique.

Obligation de se soigner

Des fichiers représentant des viols d’enfant ont été retrouvés. Ils avaient été téléchargés involontairement selon lui, dans une masse de vidéos pornographiques qu’il stockait et son avocate avait demandé la relaxe pour ce délit, précise encore Nice-Matin.

Sans succès. Au total, il a écopé de quatre ans de prison dont trois avec sursis d’une obligation de soins et d’indemniser ses victimes. Elles ont obtenu, selon le quotidien régional, entre l’euro symbolique et 1.500 euros de dommages et intérêts.