Déconfinement à Nice : Pourquoi la Gare du sud ne rouvrira pas dès mercredi

RESTAURANTS Le lieu, qui aurait pu mettre la clé sous la porte en début d’année selon une rumeur démentie alors, préparait un plan de relance

Fabien Binacchi

— 

La Gare du sud en juin 2020 (Archives)
La Gare du sud en juin 2020 (Archives) — O. Ayed / 20minutes / ANP
  • Fermée à cause de la pandémie, la Gare du sud ne profitera pas du déconfinement annoncé pour mercredi et se donne encore un peu de temps avant « un nouveau chapitre ».
  • Les restaurants de la halle gourmande ne rouvriront qu’à partir du « 25 juin, et pour quatre mois », « une première étape avant un tout nouveau concept qui sera dévoilé en février 2022 ».

Ses nombreuses terrasses, disposées tout autour de l’imposante halle de métal et vidées par la pandémie de Covid-19, n’accueilleront pas de public mercredi et les jours suivants. A Nice, la Gare du sud et ses restaurants resteront dans un premier temps fermés, malgré le déconfinement.

Leurs espaces exterieurs ne rouvriront qu’à partir du « 25 juin, et pour quatre mois », « une première étape avant un tout nouveau concept qui sera dévoilé en février 2022 », annonce ce mardi le nouvel « opérateur » du lieu, l’entreprise Enchanté. Surprise.

« Des lieux hybrides et transgénérationnels »

Urban Renaissance, qui a signé un contrat d’exploitation d’un peu moins de 50 ans avec la ville de Nice, reste maître des lieux mais a donc choisi de s’associer à un expert des halles gourmandes. Enchanté, qui officie déjà au Jardin suspendu, au Laho et à La Grande surface à Paris, se présente ainsi comme un « spécialiste du food & beverage entertainment », ou « divertissement autour de la restauration » dans la langue de Molière.

« Proposer une offre gourmande de qualité ne suffit plus aujourd’hui, explique cette société. L’heure est désormais aux food halls festifs ». Pour les 2.500 m2 de la Gare du sud, inaugurée en 2019, elle propose donc un « nouveau chapitre » sur un modèle déjà éprouvé aux « Etats-Unis, au Canada, en Grande-Bretagne ou aux Pays-Bas ». Autant de destinations qui ont proposé « des lieux hybrides et transgénérationnels, où l’on peut, en plus de boire un verre et se restaurer, se rencontrer, faire la fête, jouer, chanter, voir un film ou un concert ».

« Revisité avec bar central et système de mini-bars amovibles »

Toujours fermée le lundi, la halle sera ouverte de 11 à 23 heures mardi, mercredi et dimanche et jusqu’à minuit jeudi, vendredi et samedi soirs et devrait proposer dès cet été « karaoké, blind tests, bingo, cartomancie, make-up, limbo », le tout « sur fond de programmation musicale choisie ». Le lieu sera « revisité pour répondre aux contraintes du moment, avec service de click & collect, bar central et système de mini-bars amovibles ».

La Gare du Sud, qui aurait pu mettre la clé sous la porte en début d’année selon une rumeur démentie alors à 20 Minutes par Urban renaissance, préparait donc en tout cas un plan de relance. Le directeur général d’Urban Renaissance confirmait alors que plusieurs locataires étaient en difficulté et ne seraient plus présents dans la halle à sa réouverture. En juin 2020 déjà, plusieurs restaurateurs dénonçant des loyers trop élevés et des problèmes techniques avaient fait « grève ». Qu’en est-il aujourd’hui ? Jocelyn Berthier n’avait pas répondu à notre sollicitation ce mardi matin.