Déconfinement à Nice : Comment s'organisent les restaurateurs qui n'ont pas de terrasse ?

REOUVERTURE La mairie a annoncé réfléchir à « une compensation pour les commerçants sans terrasse par rapport à ceux qui bénéficient d’une exonération de la redevance jusqu’au 30 juin »

Elise Martin

— 

Une terrasse à Nice, le 23 octobre 2020 (Illustration)
Une terrasse à Nice, le 23 octobre 2020 (Illustration) — SYSPEO/SIPA
  • Tous les restaurants ne sont pas concernés par la réouverture des terrasses. Nombreux d’entre eux ne bénéficient pas d’espace extérieur.
  • Pour permettre néanmoins une reprise dans ces lieux, la ville de Nice propose d’avoir une autorisation exceptionnelle d’occupation du domaine public après une étude des cas.
  • Malgré cette possibilité, certains restaurateurs ont préféré rester fermés quand d’autres regrettent de ne pas avoir plus d’espace.

Olivier Véran l’a confirmé en début de semaine : mercredi prochain, et après plus de sept mois de fermeture, les terrasses des cafés, bars et restaurants pourront rouvrir mais à 50 % de leur capacité d’accueil et avec des tables de six personnes assises maximum.

Tous les établissements ne possédant pas de « vraie » terrasse, certains ont décidé de poser quelques tables devant leur établissement en demandant une autorisation d’occuper le domaine public à leur commune. D’autres, en revanche, ont choisi attendre le 9 juin, lorsque l’accueil en salle sera, en théorie, autorisé.

À Nice, c’est le cas de Pure & V. Sa propriétaire, Vanessa Massé aurait « pu aménager une terrasse mais préfère attendre ». « Ce n’est pas l’esprit du restaurant. Selon moi, on est mieux à manger à l’intérieur dans un restaurant étoilé. En plus, le quartier ne se prête pas vraiment à une telle disposition. Et comme je suis toute seule en salle, j’aime bien avoir une vision pleine de l’espace ».

« Finalement, ça m’arrange que ça rouvre plus tard »

Pour la responsable de 30 ans, une réouverture en juin lui permet aussi de « finaliser la rénovation du restaurant, mettre en place la nouvelle équipe et finir les essais de menus ». Elle profite aussi de cette période pour développer son autre activité de conseil et négoce. « Je constitue les cartes de vins des autres restaurants, donc en ce moment, je m’investis surtout dans la réouverture de ceux qui ont une vraie terrasse avant de pouvoir ouvrir à mon tour ». Un moment qu’elle attend impatiemment. « On prend les réservations depuis quelques jours et c’est déjà pratiquement complet pour la première semaine ! »

La pizzeria Les Amoureux à Nice n'a pas de terrasse habituellement mais pourra mettre « quelques tables » avec l'autorisation exceptionnelle de la mairie à partir du 19 mai
La pizzeria Les Amoureux à Nice n'a pas de terrasse habituellement mais pourra mettre « quelques tables » avec l'autorisation exceptionnelle de la mairie à partir du 19 mai - E. Martin / ANP / 20 Minutes

De l’autre côte de la ville, près du port, Ivan Pasquariello et Monica Liberti, les propriétaires de la pizzeria « Les Amoureux » sont également impatients. Ils profiteront, eux, de l’autorisation de la mairie pour installer quelques tables sur le trottoir la semaine prochaine. « Ça ne pourra pas être grand-chose vu la place qu’on a, indique le cogérant. On participe à cette étape de déconfinement mais c’est plus pour le moral que pour l’argent ».

Les restaurateurs auraient pu bénéficier d’une compensation de la part de la mairie. En effet, la commune réfléchit actuellement à une manière de ne pas créer « de sentiment d’injustice par rapport à ceux qui bénéficient d’une meilleure situation géographique et qui sont exonérés de la redevance des droits de terrasse », a indiqué la commune dans la présentation des mesures mises en place pour le 19 mai.

« La petite terrasse, c’est surtout pour le contact avec les clients »

Le restaurant « Les Amoureux », qui fait un service uniquement le soir, a une capacité initiale de 38 couverts en intérieur. « On est une petite structure donc on va avoir une terrasse mais ça sera toujours dérisoire avec la distanciation nécessaire pour la mise en place des tables. En ouvrant le 19 mai, on sait que ce n’est pas pour manger en terrasse que les gens viendront mais parce qu’ils connaissent nos produits. On mise sur la qualité. Parce que tout le monde se ruera vers des endroits où il est possible de s’installer à l’extérieur. Autant de personnes qui ne commanderont pas ou qui ne viendront pas chercher une pizza à emporter… »

Ivan Pasquariello résume : « Nous, ce qu’on veut surtout, c’est ravoir un contact avec les clients. C’est aussi nécessaire mentalement pour avoir un retour à la vie normale. C’est la première étape ». En attendant, tout est déjà prêt pour la « vraie réouverture en juin ». Le plexiglas, le purificateur, une nouvelle décoration et surtout, des nouvelles recettes, notamment des « pizzas à la ricotta fumée » . Elles n’attendent plus que vous !