Cannes : Sur la Croisette, le Carlton vend son mobilier aux enchères pour « une part de glamour »

HOTELLERIE La maison d’enchères Aguttes s'attend à un succès notamment « auprès de la clientèle internationale »

20 Minutes avec AFP

— 

L'hôtel Carlton, à Cannes, en août 2020
L'hôtel Carlton, à Cannes, en août 2020 — SYSPEO/SIPA

Lustres, fauteuils de style, lits et même un chariot à pâtisseries siglé… A partir de ce lundi, le Carlton, mythique hôtel de la Croisette, mettra en vente, en ligne, son mobilier. « L’idée est d’acheter une part de rêve et du glamour cannois », avance Sébastien Fernandes, directeur artistique de la maison d’enchères Aguttes qui dispersera près de 600 lots à partir de 40 euros, alors que l’établissement est en travaux jusqu’en 2023.

Il s’attend à « un succès auprès de la clientèle internationale », notamment des « Russes, Américains, Britanniques, Moyen-orientaux ». « C’est surtout le côté émotionnel qu’on met en avant », note la direction de l’hôtel cinq-étoiles.

La suite Sofia Loren en un seul lot

Le dernier jour de la vente est fixé au 26 mai. Les pièces sont notamment issues du bar des célébrités, comme un lustre à 30 bras de lumière et décors de volute feuillagés, des couloirs et des dépendances ainsi que des treize suites au nom d’acteurs de renommée mondiale, de Sean Connery à Greta Garbo, en passant par la suite Liu Ye, Jean Dujardin ou Alain Delon. La suite Sofia Loren sera dispersée en un seul lot.

Tout le mobilier a été empaqueté à l’automne 2020 et le décorateur Tristan Auer a été choisi, avec l’architecte Richard Lavelle, pour refaire l’hôtel qui, selon la direction, ne basculera pas dans le design moderne mais restera attaché au style Belle Epoque du bâtiment et de sa façade classée. Inauguré en 1913, le Carlton, devenu propriété qatarie en 2014 sous le pavillon du groupe InterContinental Hotels Group (IHG).