Nice : Exit les voitures, des bus en site propre et des vélos sur le bas de Gambetta

URBANISME Le choix de ne plus accueillir que ces deux modes de transport propre suscite déjà des réactions de l’opposition

Fabien Binacchi

— 

Seuls les bus d'une ligne en site propre et les vélos pourront rouler sur la partie sud du boulevard Gambetta
Seuls les bus d'une ligne en site propre et les vélos pourront rouler sur la partie sud du boulevard Gambetta — Métropole Nice Côte d'Azur
  • Après des mois de crispations, la mairie de Nice a présenté ses plans pour le boulevard Gambetta.
  • Une ligne de bus en site propre est prévue et les voitures n’auront plus accès à la partie sud de cet axe majeur de la ville.

Pétitions, manifestations… L’installation de pistes cyclables au beau milieu du boulevard Gambetta, en mai 2020 à l’occasion du déconfinement, avait cristallisé bien des tensions. Pas étonnant que la concertation publique organisée jusqu’en début d’année 2021, pour sceller l’avenir de cet axe majeur de Nice, ait battu des records.

« Nous avons enregistré 1.600 contributions, au lieu de 200 ou 300 sur d’autres projets », a pointé Christian Estrosi, qui dévoilait jeudi les décisions finalement arrêtées.

Un choix jugé « inquiétant » par l’opposition RN

L’idée de laisser de la place aux modes de déplacement doux semble avoir fait son chemin, à en croire le maire de Nice. « Le maintien d’une piste cyclable ne fait plus débat : 67 % des habitants se sont déclarés favorables », dit-il.

De la promenade des Anglais à l’avenue Thiers, une partie de la chaussée sera toujours réservée aux vélos, en double sens, mais sera déplacée sur le côté. Et, et c’est là que des dents vont peut-être grincer, le reste de la voie sera uniquement alloué à une nouvelle ligne de Transport en commun en site propre (TCSP).

Exit les voitures. Un choix jugé « inquiétant » par l’opposition RN. « Aucune étude d’impact n’a été entreprise sur le report des véhicules dans les artères parallèles », avancent les conseillers municipaux Jean Moucheboeuf et Philippe Vardon.

Un BHNS « décarboné »

Au-delà de la voie ferrée, en allant vers le nord, le boulevard Gambetta continuera d’accueillir les voitures et cette ligne en TCSP. La voie cyclable, elle, bifurquera sur les rues parallèles Abbé Grégoire et Dabray.

Le maire défend ce projet de Bus à haut niveau de service (BHNS) « décarboné » (avec des véhicules électriques ou à hydrogène vert), notamment pour désaturer la ligne 1 du tramway. Elle offrira une capacité de 40.000 voyageurs par jour, promet l’élu. Le coût du projet est estimé à 30 millions d’euros, pour des travaux qui doivent s’étaler entre 2022 à 2024.