Coronavirus dans les Alpes-Maritimes : Le port du masque est obligatoire sur les plages du littoral azuréen

COVID-19 La préfecture a pris un arrêté mardi qui s’applique jusqu’au 3 mai inclus

E.M.

— 

Une plage de Nice (Illustration)
Une plage de Nice (Illustration) — SYSPEO/SIPA

Les plages étaient devenues l’endroit refuge pour « prendre l’air » pour beaucoup d’habitants de la Côte d’Azur depuis les premières restrictions liées au Covid-19. Il faudra désormais être masqué pour se poser sur les galets de Nice et des autres communes du littoral des Alpes-Maritimes. La préfecture a pris un arrêté ce mardi : « Le port du masque est obligatoire pour toute personne de onze ans et plus dans l’ensemble des communes du département, à compter du mercredi 7 avril et jusqu’au 3 mai dans les espaces verts et urbains et du littoral (plages) ».

À noter que l’obligation « ne s’applique pas aux personnes pratiquant des activités physiques ou sportives ». Mais il est nécessaire d’avoir un masque en sa possession en cas d’arrêt de l’activité si la personne se trouve à proximité de piétons et à l’arrêt.

Limiter le risque de circulation du virus

La préfecture a pris cette décision considérant « l’urgence et la nécessité de limiter la propagation du virus ». Elle indique : « le port du masque est de nature à limiter le risque de circulation du virus dans l’espace public caractérisé par une concentration de personnes ».

L’arrêté précise également qu’ « il y a lieu d’imposer, par souci de lisibilité et de cohérence, le port du masque sur la totalité de l’espace public, des lieux publics et/ou accessibles au public des communes où il existe plusieurs zones à fort risque de contamination ». Dans le département, dix-huit villes sont concernées.

Toute personne ne respectant pas cette mesure s’expose à une amende de 135 euros.