Carros : Le maire Yannick Bernard conteste l’annulation des élections au conseil d’État

ELECTIONS Il estime que la décision du tribunal administratif de Nice est « injuste et injustifiée »

E.M.
— 
Image d'illustration du conseil d'État
Image d'illustration du conseil d'État — BERTRAND GUAY / AFP

« Pinocchio ne sachant plus où mettre son nez tellement celui-ci est long » : c’est de cette façon que Charles Scibetta (DIV), maire sortant de Carros, près de Nice, avait été qualifié dans un journal satirique distribué aux habitants pendant l’entre-deux-tours des élections municipales. Saisi, le tribunal administratif de Nice avait décidé d’annuler ces élections pour les écrits diffamatoires. Yannick Bernard, le maire actuel, annonce ce mardi qu’il va contester le jugement devant le conseil d’État. Il avait jusqu’à samedi pour faire appel.

Il évoque une décision « injuste et injustifiée » qui donne « le sentiment » de « faire payer le faible écart de voix » lors du second tour. En juin, le maire actuel avait été élu avec 50,3 % des voix.

Selon Yannick Bernard, l’opposition a installé un climat « délétère » sans « chercher à comprendre sa défaite » alors que son équipe « travaille depuis bientôt neuf mois à la mise en œuvre du programme pour lequel nous avons été élus ». Le budget 2021 doit être voté le mois prochain.