Nice : Pour desservir l’Ariane et la vallée du Paillon, la ligne de tramway sera en partie souterraine

TRANSPORTS Le budget total de ce projet de ligne 5, qui reliera Nice, La Trinitié et Drap, est estimé à 340 millions d’euros

Fabien Binacchi
— 
La ligne va desservie le quartier de l'Ariane, à Nice, mais aussi les communes de La Trinité et Drap
La ligne va desservie le quartier de l'Ariane, à Nice, mais aussi les communes de La Trinité et Drap — SYSPEO/SIPA
  • Comme le révélait 20 Minutes la semaine dernière, la desserte du quartier de l'Ariane, à Nice, et de la vallée du Paillon se fera bien en tramway.
  • Les travaux, dont une partie se fera en souterrain, vont s'échelonner de 2024 à 2028. 

Comme le révélait 20 Minutes dès mardi dernier, le « désenclavement » de plusieurs communes de la vallée du Paillon et du quartier de l’Ariane à l’est de Nice (Alpes-Maritimes), se fera en tramway.  Christian Estrosi l’a confirmé ce lundi en présence des maires concernés, précisant qu’une partie de cette nouvelle ligne 5 sera construite « en souterrain », pour un budget global de 340 millions d’euros.

Le chantier sera divisé en trois phases, pour la création de six kilomètres de voies nouvelles, finalement indépendantes de la ligne 1. Les deux premières, entre Pont-Michel et l’Ariane et de l’Ariane à la Trinité, se feront en surface. « Mais la troisième, pour relier La Trinité à Drap, dans un tissu urbain extrêmement complexe, se fera en souterrain pour 150 millions d’euros », a annoncé le maire et président de la métropole LR Nice Côte d’Azur.

Le chantier divisé en trois phases
Le chantier divisé en trois phases - Métropole Nice Côte d'Azur

Le chantier de la ligne 4 en parallèle

Soit 1,5 km et 25 % du tracé pour presque la moitié du budget total du projet, qui compte aussi la création de trois parkings relais, et pour lequel le maire espère des financements notamment nationaux et européens. Un choix similaire pour la construction de la ligne 2 reliant Nice d’est en ouest avait suscité de vives critiques de l’opposition, notamment sur l’augmentation des coûts. La métropole devra également financer parallèlement une ligne 4 de tramway, qui doit relier Nice à Cagnes-sur-Mer pour plus de 240 millions d’euros.

Ce choix, qui doit être encore soumis à l’approbation du conseil métropolitain, a été préféré à ceux d’un tram-train et d’un Bus à haut niveau de service (BHNS) à la lumière de nouvelles études et après les annonces successives de plusieurs options.

En 2018, Christian Estrosi annonçait la création d’une ligne en BHNS. Avant d’abandonner cette voie pour un système de tram-train, en 2019. La piste du tramway, que l’élu avait pourtant écarté dès 2008, à son arrivée au pouvoir, revenait finalement sur le devant de la scène dès le mois de juin 2020, comme il l’expliquait à 20 Minutes.

Travaux entre 2024 et 2028

« Sa décision nous est présentée comme définitive. Je veux le croire », a réagi l’ancien élu socialiste Patrick Allemand, à la tête du « Collectif pour l’extension de la ligne 1 du tramway jusqu’à l’Ariane et La Trinité ». Cette ligne « va changer en profondeur la vie des Arianencs et mettre fin à cette ségrégation territoriale qui était devenue insupportable au fil de temps », selon lui.

Le futur tram dans le quartier de l'Ariane
Le futur tram dans le quartier de l'Ariane - Métropole Nice Côte d'Azur

« C’est aussi un enjeu d’égalité » pour les communes de la vallée du Paillon, a aussi avancé Ladislas Polski, le maire de La Trinité. L’élu DVG, présent aux côtés de Christian Estrosi, espère profiter de l’arrivée prochaine du tramway pour voir se développer sa ville.

Une concertation publique doit désormais s’ouvrir dans le courant de l’été, pour un début de chantier en 2024. La première phase du projet serait inaugurée « fin 2025 ou début 2026 », promet Christian Estrosi. Et la liaison finale jusqu’à Drap arriverait en 2028.