Nice: Le tramway (finalement) confirmé pour desservir l'Ariane et la vallée du Paillon

INFO « 20 MINUTES» Selon nos informations, de récentes études ont conforté le choix de nouveaux rails

Fabien Binacchi
— 
La ligne 1 du tramway (ici sur l'avenue Jean-Médecin devrait également monter dans la vallée du Paillon
La ligne 1 du tramway (ici sur l'avenue Jean-Médecin devrait également monter dans la vallée du Paillon — Lionel Urman/SIPA
  • Après l’évocation de plusieurs pistes et autant de revirements pour desservir efficacement le quartier de l’Ariane et plusieurs communes de la vallée du Paillon, à l’est de Nice, le choix est désormais définitivement arrêté.
  • De récentes études, consolidées ce mardi, ont permis à la métropole de confirmer l’option d’un prolongement de la ligne 1, en tramway donc.

Tram-train, BHNS, tramway… Après l’évocation de plusieurs pistes et autant de revirements pour desservir efficacement le quartier de l’Ariane et plusieurs communes de la vallée du Paillon, à l’est de Nice, le choix est désormais définitivement arrêté.

Une source proche du dossier indique à 20 Minutes que de récentes études, consolidées ce mardi, ont permis à la métropole de confirmer l’option d’un prolongement de la ligne 1. En tram donc. Christian Estrosi doit détailler ce projet, a priori lundi à l’occasion d’une conférence de presse, après avoir présenté les résultats aux maires concernés.

Une mise en service programmée en 2026 ?

Après avoir annoncé le désenclavement de ce secteur grâce à la création d’une ligne en Bus à haut niveau de service (BHNS), en 2018, puis via un système de tram-train, en 2019, le maire de Nice avait repris finalement repris l’idée du tramway, abandonné dès son élection en 2008. Il l’annonçait en juin 2020 à 20 Minutes, satisfaisant notamment le « Collectif pour l’extension de la ligne 1 du tramway jusqu’à l’Ariane et La Trinité ».

Le 9 mars, pourtant, la métropole indiquait que cette option n’était pas encore confirmée et qu’elle avait ordonné de nouvelles « études des différents scénarios » pour trancher entre « tram et BHNS ». De quoi déclencher une levée de boucliers de l’opposition mais aussi du maire de la commune voisine de La Trinité. Sur Twitter, Ladislas Polski réaffirmait « avec force [s] on attachement au projet d’extension du tramway ».

En septembre 2020, le budget du projet avait été évalué entre 220 et 270 millions d’euros pour six kilomètres de voies nouvelles. En parallèle de la ligne SNCF Nice-Breil et depuis le terminus actuel de l’hôpital Pasteur. Des arrêts à Saint-André-de-la Roche, L’Ariane, La Trinité et Drap seraient au programme avec des travaux entre 2024 et 2025 et une mise en service pour 2026, soit à la toute fin du troisième mandat de Christian Estrosi ? C'est en tout cas le calendrier qui était envisagé en 2020.