Coronavirus dans les Alpes-Maritimes : En surchauffe, les hôpitaux multiplient les transferts de malades

CRISE SANITAIRE Selon la préfecture, « les structures hospitalières du département subissent une pression extrêmement forte »

Fabien Binacchi
— 
Un transfert de patients (Illustration)
Un transfert de patients (Illustration) — AFP

Dimanche, la préfecture des Alpes-Maritimes rappelait que « 12 évacuations sanitaires avaient effectué ces deux dernières semaines ». Et face à la tension qui perdure dans les établissements hospitaliers, ces transferts de malades du Covid-19 continuent à se multiplier depuis le département, dont la partie littorale sera à nouveau confinée, samedi et dimanche, pour le troisième week-end de suite.

Mercredi, des établissements toulousains accueillaient quatres patients niçois. Ce jeudi encore, deux évacuations étaient programmées de la capitale azuréenne vers Poitiers, a annoncé à 20 Minutes le délégué départemental de l’ARS (Paca) Romain Alexandre.

Les services de réa occupés à 132,2 %

« Les structures hospitalières du département subissent une pression extrêmement forte, qui est la conséquence du taux d’incidence très élevé qu’a connu le département il y a deux semaines. Le taux d’occupation des services de réanimation est de 132,2 % », a précisé la préfecture des Alpes-Maritimes. Selon le bilan de l’ARS, 120 personnes y sont hospitalisées ce jeudi. C’est encore cinq de plus que mercredi.

Les services de l’État précisent que, si « le taux d’incidence est en baisse depuis quelques jours » dans le département, « il reste toutefois à un niveau élevé de 484 cas pour 100.000 habitants, très supérieur au taux national », de 219 cas pour 100.000 habitants.