Nice : Dans le quartier de l’Ariane, le tram « changerait tout » mais son arrivée à quai n’est pas du tout actée

TRANSPORTS L’été dernier, la métropole confirmait le prolongement de la ligne 1 pour désenclaver ce quartier prioritaire mais, finalement, l’option d’un bus à haut niveau de service (BHNS) est de retour sur la table

Fabien Binacchi et Elise Martin
— 
Les habitants espèrent avoir droit au tram, comme en centre-ville
Les habitants espèrent avoir droit au tram, comme en centre-ville — E. Martin / ANP / 20 Minutes
  • Le maire de Nice annonçait l’an dernier le lancement prochain d’un chantier de prolongement de la ligne 1 du tramway de Nice avec « des arrêts à Saint-André-de-la Roche, L’Ariane, La Trinité et Drap ».
  • Elle revient aujourd’hui sur cette annonce en expliquant que « des études des différents scénarios permettront de déterminer s’il s’agira d’une ligne de tram ou d’un BHNS ».
  • Dans le quartier de l’Ariane, on espère depuis longtemps la première option.

« Ça changerait tout, surtout pour aller au travail le matin. » Ce mardi à l’Ariane, dans l’est de Nice, Vagner, 25 ans, n’était pas le seul à espérer voir débarquer un jour le tramway. L’été dernier, la métropole annonçait le prolongement de la ligne 1 pour une mise en service courant 2026. Mais, en fait, dans la vallée du Paillon, rien n’est arrêté, rectifie désormais la métropole, dans une nouvelle volte-face. Elle indique que plusieurs options sont à l’étude.

Pourtant « avec ce nouveau service, les gens auraient davantage envie de venir habiter ici », soutient Kerroumi Khlifa, 65 ans, qui vit là depuis trois ans. Dans ce quartier sensible, classé « zone de sécurité prioritaire » depuis 2012, on attend d’être « désenclavé ». Et vite.

« En tram, on attend 2 à 5 minutes et une rame arrive, ça change la vie de tout le monde. En bus, on est coincé dans les bouchons et on est complètement dépendant du trafic, raconte le sexagénaire rencontré à l’arrêt Ariane/Général Saramito. Je pensais vraiment qu’ils allaient commencer à faire des travaux mais ils se sont concentrés vers Saint-Laurent-du-Var [une ligne 4 entre Nice et Cagnes-sur-Mer est lancée]. Ceux qui décident changent tout le temps d’avis. Nous, on ne peut rien faire, on attend et on subit. »

Un BHNS, un tram-train, le tramway ?

Espéré donc de très longue date, presque vingt ans en fait, le projet ferré pour desservir le nord-est de Nice a connu de nombreux rebondissements. Il avait d’abord été écarté par Christian Estrosi en 2018 au profit d’un Bus à haut niveau de service (BHNS). Puis finalement, en 2019, d’un « tram-train » à 190 millions d’euros circulant sur la ligne SNCF Nice-Tende.

Nouveau changement de cap, l’an dernier, juste avant sa réélection à la mairie de Nice : Christian Estrosi confiait à 20 Minutes que « le prolongement de la ligne 1 dans la vallée du Paillon » serait lancé « peut-être en tram jusqu’à la sortie de Drap », soit six kilomètres de voies nouvelles. Une solution estimée entre 220 et 270 millions d’euros qu’il jugeait finalement… « moins coûteuse ». Des études étaient lancées en ce sens et la métropole confirmait même une mise en service pour 2026. Le maire expliquait même que « l’emprise des voies de la ligne Nice-Breil est suffisante pour aménager en parallèle une voie strictement dédiée au tramway », précisant que « des arrêts seront mis en place à Saint-André-de-la Roche, L’Ariane, La Trinité et Drap ». Mais depuis, rien.

Un courrier du « Collectif pour l’extension de la ligne 1 du tramway jusqu’à l’Ariane et La Trinité », envoyé mi-février pour obtenir des nouvelles du dossier est resté sans réponse selon l’ancien candidat PS à la mairie Patrick Allemand. Toutes les options seraient en fait toujours sur la table pour désenclaver cette zone.

« Une ligne de Transport collectif en site propre » est bien prévue

De quoi déclencher depuis quelques jours une levée de boucliers de l’opposition métropolitaine mais aussi du maire de la commune voisine de La Trinité, qui souhaite lui aussi être connecté par les rails. « Je réaffirme avec force mon attachement au projet d’extension du tramway », a écrit Ladislas Polski sur Twitter.

Contactée par 20 Minutes, la métropole Nice Côte d’Azur confirme que « le schéma directeur des Transports 2040 prévoit bien une ligne de Transport collectif en site propre [TCSP] dans le prolongement de la Ligne 1 du tramway ». Mais elle reconnaît également que rien n’est tranché sur sa nature : « des études des différents scénarios permettront de déterminer s’il s’agira d’une ligne de tram ou d’un BHNS ». Le choix d’un scénario doit être arrêté avant la fin du mois pour un lancement de concertation publique cet été. Les travaux, dans un cas comme dans l’autre, sont déjà prévus. Entre 2024 et 2025.

En attendant, l’incertitude demeure pour les habitants de l’Ariane. « Ça fait 21 ans que j’habite ici, presque autant de temps que j’entends dire qu’il va y avoir un tram. On a vu la ligne 2 puis la ligne 3 se faire. De notre côté, on est délaissés, tranche Najah, 42 ans. J’ai vu des BHNS à Montpellier. C’est sûr qu’ils sont beaux, mais ce n’est pas un tram. »