Coronavirus dans les Alpes-Maritimes : Grâce à une faille juridique, Polygone Riviera annonce sa réouverture ce mardi

CRISE SANITAIRE Mardi dernier, le centre commercial avait dû fermer à la suite des nouvelles restrictions en vigueur dans le département

E.M.

— 

Le centre commercial Polygone Riviera, à Cagnes-sur-Mer
Le centre commercial Polygone Riviera, à Cagnes-sur-Mer — SYSPEO/SIPA
  • Le préfet a annoncé la semaine dernière que les magasins de plus de 5.000 m2, non-alimentaire ou médical, devaient fermer.
  • Après publication de l’arrêté, la direction de Polygone Riviera a annoncé l’ouverture de son centre dès mardi.
  • Le centre commercial à ciel ouvert a adapté sa capacité d’accueil pour passer de 9.000 à 4.000 clients sur son site.

« Le centre commercial de Cagnes-sur-Mer de 70.000 m2 est fermé dès ce mardi et pour quinze jours minimum », indiquait  la direction de Polygone Riviera la semaine dernière après les annonces de nouvelles restrictions du préfet des Alpes-Maritimes. Finalement, « l’analyse juridique de ces textes démontre que cet arrêté ne s’applique pas aux centres à ciel ouvert tel que Polygone », a-t-elle reprécisé dans un communiqué. Le centre peut donc rouvrir dès ce mardi.

Bernard Gonzalez, le préfet des Alpes-Maritimes a reconnu que « les textes ne semblaient effectivement pas viser les centres commerciaux à ciel ouvert ». Il avoue ne pas être « favorable à la concentration de population sur le site » mais être pris « par les règles de droit ». « Le souhait que nous avons exprimé n’a pas pu se traduire de manière formelle pour permettre l’interdiction de cette réouverture ». Le préfet a tout de même souligné que « même si Polygone rouvre, les magasins de plus de 5.000 m2 devront rester fermés ». Ce qui concerne Primark et le Printemps.

De 9.000 à 4.000 clients

Dans une interview accordée à Nice-Matin, le directeur de Polygone Riviera, Hugo Rey, a assuré « avoir fait plus » que ce que demandent les nouvelles restrictions. « La jauge, une personne pour 15 m2 au lieu de 10 auparavant, s’instaure dans les magasins fermés de plus de 400 m2. Nous, nous l’avons appliquée dans tout le centre, explique-t-il. Nous pouvions accueillir 9.000 clients, nous sommes passés dorénavant à 4.000. »

Quatre médiateurs Covid sont également sur place pour « surveiller les allées du centre, afin que les distanciations sociales et le port du masque soient bien respectés. Dans chaque magasin aussi : un employé est chargé de surveiller l’application des règles sanitaires », a-t-il détaillé dans les colonnes du quotidien régional.

À voir si le préfet trouve entre-temps un moyen d’imposer finalement la fermeture du site… « La situation peut évoluer d’heure en heure », a-t-il affirmé lundi après-midi.

A l’ouest de Nice, le centre commercial Nice Valley, dans la même configuration, a également annoncé sa réouverture ce mardi matin, « exception faite de Conforama, des restaurants et des salles de sport ».