Coronavirus à Nice : La situation s’emballe, Estrosi annonce la fermeture des plages et de tout le littoral

CRISE SANITAIRE Selon le maire, « le variant britannique représente actuellement 100 % des tests réalisés »

Fabien Binacchi

— 

Olivier Véran, et Christian Estrosi, à Nice le 20 février 2021
Olivier Véran, et Christian Estrosi, à Nice le 20 février 2021 — LIONEL URMAN/SIPA
  • Le maire de Nice évoque une situation explosive dans sa ville due au variant anglais et annonce de nouvelles restrictions, pour prochains les week-ends, sur tout le littoral de la ville.
  • «Je prends la décision de fermer le trottoir sud de la promenade des Anglais, le quai des Etats-Unis, Pilate, le sentier du Littoral et les plages», a-t-il annoncé ce vendredi.

Le ton grave, Christian Estrosi s’est adressé directement aux Niçois, ce vendredi alors qu’un confinement local inédit décidé par le préfet doit débuter dès 18 h et durer tout le week-end pour lutter contre une flambée de cas de Covid-19.

Dans cette vidéo publiée sur Facebook, le maire évoque une situation explosive due au variant anglais et annonce de nouvelles restrictions, pour prochains les week-ends également, sur tout le littoral de la ville.

« Dans le prolongement des mesures préfectorales, je suis persuadé que la lutte contre l’épidémie passe aussi par des décisions locales efficaces. Je prends donc la décision de fermer le trottoir sud de la promenade des Anglais, le quai des Etats-Unis, Pilate, le sentier du littoral et les plages, détaille l’élu Il nous faut absolument éviter des rassemblements trop massifs avec un week-end qui s’annonce estival ». Un arrêté municipal a été signé. L’heure quotidienne autorisée de promenade ou de sport pendant les jours de confinement ne pourra donc pas se faire dans ces endroits d’habitude très fréquentés.

Déprogrammations d’interventions

Selon Christian Estrosi, « les postes Covid occupent 140 % des places initiales » dans les hôpitaux, « ce qui conduit à des déprogrammations d’interventions pourtant urgentes et à des transferts de patients ». Egalement très inquiétant, « le variant britannique représente actuellement 100 % des tests réalisés » alors qu’il « est 70 % plus contagieux ».

Une situation que le maire explique avec son arrêté interdisant les locations saisonnières pendant les vacances scolaires finalement annulé par la justice. « Ne pas m’avoir écouté fait que nous payons aujourd’hui un prix très lourd pour nous », assure-t-il.

Plusieurs marchés non alimentaires se situant dans des quartiers durement touchés par l'épidémie, selon les chiffres de la municipalité, seront également fermés, toujours sur décision de la ville. 

Notre dossier sur le confinement

Le taux d’incidence dans la métropole niçoise dépasse actuellement les 700 cas pour 100.000 habitants, loin devant la moyenne départementale à un plus de 590.